« Dites aux opposants de me laisser tranquille » avertit le Kountigui El Hadj Sèkhouna

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE by

Conakry, Guinée : La Cour du Kountigui (chef coutumier) de la Basse-Côte a été installée avec faste ce week-end. Dans son laïus, El Hadj Sèkhouna Soumah, le Kountigui, a demandé de « la tranquilité » de la part des opposants au régime de Condé.

« Dites aux opposants de me laisser tranquille » lance-t-il dans la foulée, rapporte nos confrères d’Africaguinee,  à l’endroit de l’opposition guinéenne dirigée par l’ex premier ministre Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG.

Le camp de ce dernier, mené par le vice-président Fodé Oussou Fofana, n’a pas manqué de critiques acerbes contre le choix porté sur le président de la délégation spéciale de Tanènè (Dubréka), ville natale de l’ancien président feu Général Lansana Conté.

« Je connais tout le monde » menace le Kountigui de la Basse-Côte, reproché d’être militant et proche du parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel.

D’ailleurs, le nouvel allié de l’UFDG, El hadj Mamadou Sylla de l’UDG, après avoir quitté le navire présidentiel, a annoncé le choix porté sur El HADJ Mamoudou Soumah, ancien maire de Dixinn, pour assumer la fonction de Kountigui de la Basse-Côte.

Face aux personnalités et natifs de cette région qui abrite la capitale guinéenne, El HADJ Sèkhouna Soumah s’en défend.

« Je vais vous dire ici que je ne suis pas dans la politique, je ne suis pas un politicien, tous ceux qui disent cela vous mentent. Depuis mon accession au siège de kountigui je n’ai milité dans aucun parti politique (…), je connais mon devoir et je sais ce que je dois faire, quand une personne ne connait pas son devoir elle ne fera que spéculer. La mission qui m’incombe, c’est à la Basse-Guinée de me l’accorder. Je peux m’en réjouir d’ailleurs en relevant ici que parmi les 304 CRDs de la Guinée, j’ai été le seul capable de transformer deux CRDs en Sous-préfectures (…). Tout ceci grâce à mon organisation. Je suis l’un des rares aussi à avoir sillonné toutes les sous-préfectures de la Guinée. Je suis avec tous les guinéens de toutes obédiences confondues, même ceux de l’opposition (…), mais je suis aussi celui qui n’insulte pas le président de la république, ce n’est pas mon rôle puisque je suis un Kountigui » rappelle-t-il.

Contrairement aux régions de la Guinée, la Basse-Côte a désormais deux chefs coutumiers : un proche du pouvoir, l’autre proche de l’opposition.

En marche vers la présidentielle de 2020, les citoyens de cette région sont plus que divisés.

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*