Guinée : Le PEDN boude la marche de l’opposition pour « manque d’objectivité dans la démarche »

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE by
Le PEDN fustige le manque d’objectivité dans la démarche de l’opposition républicaine

Conakry, Guinée : Le porte parole du parti PEDN (parti de l’Espoir pour le Développement National), Faya François Bourouno, a annoncé ce lundi 31 juillet 2017,  que son parti ne prendra pas part à la manifestation de rue que projette l’opposition républicaine.

D’entrée de jeu, le porte parle du PEDN, François Bourouno, va d’abord pointer du doigt la situation sociopolitique et économique du pays.

«Nous vivons une situation politique chaotique, une situation économique insupportable et une situation sociale totalement regrettable, avec la division communautaire, avec l’insécurité, l’échec dans les politiques sectorielles surtout en ce qui concerne la santé et l’éducation. Les citoyens sont de plus en plus inquiets » constate-t-il

Mais cet âme constat de la gouvernance du régime Conde ne permet pas au parti de Lansana Kouyate de s’associer la position aux manifestations projetées par l’opposition républicaine, dirigée par le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo.

«Le PEDN est un parti républicain, nous respectons la volonté ou les dispositions de la Constitution, donc toute personne s’inscrivant dans cette dynamique est saluée par notre parti. Nous ne condamnons pas cette manifestation, mais nous ne seront pas dans la rue par la simple raison que nous estimons que l’objectivité manque dans la démarche » prétend-il.

Se prononçant sur la promulgation du Code électoral, François Bourouno fait savoir qu’il n’est pas d’accord avec ce code et le condamne.

« Honte….Faillite de l’Etat »

«Nous avons une position qui condamne ce Code électoral qui a été promulgué, a partir du moment où il y a deux violations graves qui sont enregistrées. Notamment la violation des droits des citoyens, mais également la violation de la procédure constitutionnelle en matière d’adoption et de promulgation d’une loi organique » fustige le jeune leader.

« Nous savons que depuis la signature des accords de 2016, lorsqu’il a été indiqué au point 2 de cet accord qu’il n’y aura pas d’élection dans les quartiers et que ce sont  des maires qui vont désigner leurs représentants pour diriger les quartiers et les districts, nous avons crié à la trahison du citoyen. Si cela passe à travers une loi et que cette loi soit promulguée en violant la procédure observée en la matière, nous pensons que nous sommes à la limite de la honte, de l’échec et de la faillite même de l’Etat »

L’année 2020, date de la prochaine présidentielle en Guinee avance à grands pas et le porte-parole ou « chef marketing » du PEDN vend déjà son produit.

«Je vous assure que le prochain Président de la République sera Lansana Kouyaté. Il sera apprécié à travers ses convictions, sa constance, le niveau de performance et de cohérence des solutions que le PEDN dispose pour résoudre les problèmes de la Guinée.» Rideau.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*