Guinée : Après sa menace de reprise de la grève, Soumah « exclu » par deux gros syndicats

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE by

Conakry, Guinée : Le syndicaliste Aboubacar Soumah, le principal meneur de la dernière grève syndicale dans le secteur de l’Education, vient d’être « exclu »par les bureaux exécutifs de deux syndicats à savoir le SLECG et la USTG.

Comme lui, ses trois lieutenants sont également mis à la touche. Cette décision est signée par les secrétaires généraux Louis M’Bemba Soumah (USTG) et Sy Savané Souleymane (SLECG).

Lundi 08 janvier, le nommé Aboubacar Soumah accusait ces deux personnalités d’avoir été corrompu.

«(…) nous constatons que l’Etat vient de débourser 100 millions de francs guinéens pour les deux centrales syndicales CNTG USTG dans le but de déstabiliser notre structure à la base’’.

Aboubacar Soumah avait aussi  révélé que des missions des deux centrales syndicales susmentionnées «sont en train de sillonner l’intérieur du pays depuis une semaine pour essayer de déstabiliser notre structure à la base. Mais les enseignants ne sont pas dupes, ils ont compris le jeu et ils sont prêts à répondre au mot d’ordre de grève une fois relancé. Partout l’équipe de la CNTG et l’USTG est passé, ils ont été récusés et leur message n’a pas passé. Nous sommes dans cette situation si toutefois nos revendications ne sont pas satisfaite nous allons décrocher la grève. Ça c’est inévitable», menaçait-il au bout du fil.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*