Internet : Le Gouvernement annonce une «connectivité plus rapide et à des coûts bien meilleurs »

in A LA UNE/ACTUALITES/ECONOMIE/FLASH INFO by

Conakry, le 23 Février 2018 – Le Ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique Moustapha Mamy Diaby a présidé ce jour la cérémonie de signature des statuts visant à mettre en place l’association pour la gouvernance du point d’échange internet (lXP) national. L’objectif de cette association est de veiller à la gouvernance du point d’échange internet ou point de Peering.

 

En effet, les consommateurs de services Internet de Guinée pourront bientôt accéder à une connectivité plus rapide et à des coûts bien meilleurs. Cette amélioration de leur expérience de consommation et de leur pouvoir d’achat, découlera du point d’échange Internet national dont le pays est maintenant doté.

Entamé en 2012, le point d’échange Internet va permettre une connectivité plus rapide dans le pays grâce à une interconnexion de différents fournisseurs d’accès qui échangent du trafic Internet entre leurs réseaux grâce à des accords mutuels dits de peering. Le point d’échange Internet de la Guinée est une composante du programme régional d’infrastructure de communications pour l’Afrique de l’Ouest. Il a été financé par la Banque mondiale à hauteur de 3,5 milliards de Francs guinéen (387 000 dollars US).

 

Avec une connectivité data boostée, le Gouvernement à travers le ministère des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique entend donner à sa population l’opportunité de faire de l’Internet un outil de développement. Le haut débit, au centre de nouveaux usages, aura en effet et un impact sur divers secteurs, notamment l’économie, l’éducation et les autres services de l’administration.

 

Avec la mise en place du point d’échange internet, le coût de la communication va considérablement baisser ainsi que la rapidité, quant à elle, va augmenter.

Un message envoyé entre les opérateurs n’a plus besoin de passer par le Portugal où un pays d’Europe, il lui suffit juste de passer par le serveur de Kipé et revenir à qui de droit. De même l’IXP permettra d’augmenter les performances de l’internet local par la réduction du temps de latence. De réaliser des économies d’exploitation pour les adhérents, de promouvoir le développement des contenus locaux, d’inciter à l’innovation et à la recherche et d’ouvrir de nouvelles perspectives de croissance et de développement.

 

Pour Cellou Diallo, Conseiller Télécommunication au ministère des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique, ce point d’échange internet est une infrastructure additionnelle physique qui permet aux fournisseurs d’accès à internet de s’interconnecter entre eux et d’échanger les informations et sa mise en place effective, contribuera à l’amélioration des conditions de connectivité qui jusque-là, ne répond pas à la grande satisfaction des populations guinéennes.

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*