Attaque du siège Ufdg: le parti au pouvoir accusé…

0
25

Pele DiopLe siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée (l’UFDG) récemment installé à Kaloum  a été l’objet d’une attaque dans la nuit du mercredi au jeudi 08 janvier par des inconnus. C’est selon des responsables de ce parti.
Le secrétaire fédéral de l’UFDG de la Commune de Kaloum accuse le parti au pouvoir,  le Rpg-arc-en-ciel de tentative d’intimidation vis-à-vis de sa personne et son parti.

Ayant appris la nouvelle, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo s’est rendu sur les lieux pour constater les dégâts, a-t-on appris. Sur les circonstances, Pélé Diop secrétaire fédéral du parti de l’UFDG à Kaloum  donne ici sa part de version : « Ce sont des militants du RPG qui sont venus à 4 heures du matin déverser des saletés, salir les murs et déchirer les effigies »

Pour Aboubacar Soumah, député de l’UFDG de la commune de Dixinn qui était aussi présent sur les lieux, il déclare : « N’ayons pas peur. C’est celui qui n’a pas d’arguments et de forces  politiques qui se livre à ça. Le gouvernement actuel a échoué pourquoi il s’attaque à nous».
Si les loubards recrutés par le pouvoir d’Alpha Condé ajoute t-il, ne souhaitent pas voir un autre parti, pourquoi Alpha Condé avait ouvert en 1992 son siège à Matam, à Dubreka, fief du PUP  à l’époque?

« S’il nous refuse à Kaloum, c’est une incitation à la haine, poursuit Aboubacar Soumah. Il va installer une dictature pire que Sekou Touré dans ce pays. »

Cette nouvelle n’a pas laissé le gouverneur de la ville de Conakry indifférent, il s’est rendu sur les lieux en compagnie de la présidente de la délégation spéciale de Kaloum. Le gouverneur de la ville de Conakry Soriba Sorel Camara à promis qu’il mettra tout en œuvre pour arrêter les coupables et de les punir à la hauteur de leur forfaiture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici