L’opposition va-t-elle violer les mesures de « l’état d’urgence sanitaire renforcé » ?

0
33
Une scène de manif politique....ARCHIVES
Une scène de manif politique….ARCHIVES

La journée « Ville morte » dont les résultats sont diversement interprétés à Conakry semble avoir des limites. Elle n’a pas poussé pour le moment le pouvoir de Conakry à lâcher du lest. Ce qui agace Sydia Touré.

 

 

Indéniablement, la journée « ville morte » n’a pas empêché le conakryka de vaquer à ses petites affaires, à la quête de la popote. Beaucoup ont choisi ce jour se lever tôt pour rallier leurs lieux de services, avant la levée du soleil. Résultat, la ville de Conakry a été « partiellement » morte. Surtout en haute banlieue où les rues étaient désertes. Une conséquence du respect de l’appel de l’opposition par leurs militants et sympathisants. D’autres y étaient obligés par peur de tomber sur des badauds, dans certains carrefours.

En dépit de cette moisson mi-figue mi-raisin, Alpha Condé est resté stoïque. Ainsi d’ailleurs que son gouvernement. La vie à Conakry a continué son petit bonhomme. On ne parle presque pas de ville morte, ni plus de l’opposition, du moins pour ces dernières heures. Le Guinéen qui tire le diable par les testicules, pardon par la queue, est très occupé à lutter contre la misère, la pauvreté, la faim, le sous-emploi, le manque d’eau, de courant, de la cherté de la vie, du loyer etc…

L’opération « ville morte » est assurément un pétard mouillé ! Les résultats sont en deçà des objectifs. Heureusement que l’opposition  avait annoncé un « cycle ininterrompu » de manifestations à la suite de ce test.

Lors de l’Assemblée générale de son parti ce samedi, le leader de l’UFR annonce déjà les couleurs. « si nous n’avons pas de résultats, nous reviendrons sur le terrain par des meetings et des manifestations de rue » lance-t-il.

C’est à cause du décret présidentiel annonçant « l’état d’urgence sanitaire renforcé » que Cellou Dalein, Sydia Touré et cie ont opté pour l’opération ville morte. Cette décision risque d’être boycottée avec ces nouvelles menaces. Le pouvoir se laissera-t-il faire. Pas sûr…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici