Rencontre Alpha – Cellou : que peut obtenir l’opposition à Sekhoutouréah?

0
37

Alpha et CellouAprès avoir décliné pour des raisons peu convaincantes, l’invitation présidentielle, le vendredi dernier 08 mai, le chef de file de l’opposition se dit finalement disposé à rencontrer Alpha Condé.

Le leader de l’opposition, dans un courrier rapporté dans la presse nationale, a souhaité rencontrer son « meilleur ennemi » du moment, Alpha Condé. Et selon l’heure de convenance de celui-ci a précisé celui-là.

Mais avant cette rencontre de tous les espoirs et défis, Condé a jugé politiquement bon, de mettre ce temps-mort à profit, pour s’offrir un bain de foule du coté de son bastion électoral, la Haute Guinée. Signe d’une réplique politiquement subtile aux multiple manifs des opposants à Conakry.

Cellou, lui, ne pouvant faire autrement, éclaboussé qu’il est par des critiques croisées de toutes parts et de toutes couleurs, a décidé de courir derrière cette opportunité qui lui est offerte. Même si le vin était déjà versé, « il n’est jamais trop pour bien faire ».

Seulement, la pilule a été quand même difficile à avaler au sein même de l’opposition. La preuve, des voix se sont élevées pour dénoncer ce refus « unilatéral » de Cellou à rencontrer le président Alpha. Notamment celle de Baïdy Aribot qui a soutenu que l’annulation de la rencontre avec le président ce vendredi  08 mai n’avait pas malheureusement fait l’objet de concertation au sein de l’opposition.

Désavoué dans son propre camp, Celou Dalhein Diallo n’avait d’autre choix de demander un nouveau rendez-vous avec le locataire de Sekhoutouréah, s’il souhaite en tous les cas,  faire dans la « republicanité » et la raison pour être ainsi un interlocuteur crédible, ou s’il souhaite faire dans l’émotion en écoutant le cœur d’une certaine base.

Quoi qu’il en soit, demain ou après demain, le Chef de l’Etat va certainement recevoir son principal opposant. Mais de quoi Alpha Condé et Cellou Dalhein Diallo vont-ils parler? Sans nul doute, de la situation de blocage politique et les propositions de décrispation.

Il est une évidence, Cellou Dalhein Diallo viendra à Sekhoutouréah avec dans ses chemises, les mêmes revendications politiques: le calendrier électoral, l’expiration du mandant des maires, l’arrêt sans délais des opérations de la Commission électorale -même si tous les jours le même leader  demande à ses militants d’aller se faire enrôler – la libération de ses « militants » arrêtés lors des dernières manifestations politiques etc..
A ces revendications, Alpha Condé pourrait bouger sur les questions qui sont de son ressort de compétence. Dont la libération des détenus politiques après jugement par voix de grâce présidentielle.

Alpha Condé pourrait en plus, lâcher du lest au niveau des délégations spéciales nommées par décret et qui font actuellement offices de maires. Sur cette question précise, selon nos informations, le Président Condé aurait demander à la coordinatrice nationale du parti au pouvoir d’examiner la possibilité de participation des représentants de l’opposition au sein des délégations spéciales et de lui en faire des propositions.

Pour le reste, la logique de la négociation étant la concession, le leader de l’opposition devrait pour sa part, accepter le fait accompli du calendrier électoral dont le délai légal en vue de la présidentielle est incompressible. Car, il n’ y a aucune chance de tenir les communales sans déranger les délais légaux de la présidentielle. Dont la constitution fixe la tenue entre le 21 septembre et le 21 octobre.

Ces concessions, si elles venaient à être obtenues, devront permettre à coup sur d’abord au pouvoir de respirer à plein poumon à cause des pertes énormes en termes de recettes et de logistique des services de sécurité en temps de crise; ensuite elles pourraient amener à l’opposition à mettre coup d’arrêt aux manifs, ménageant ainsi ses muscles, économisant ses sous et réfléchissant à une nouvelle stratégie plus payante en vue de la prochaine présidentielle. Elles soulageront surtout le petit peuple qui paie le plus lourd tribut de ces convulsions politiques.

Tout ça n’est déjà pas rien!

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici