Guinée : pour l’apaisement, Alpha Condé doit élargir ses opposants…

0
34

Alpha KaletaGuinée-Conakry : L’élection du président de la République du 11 octobre dernier, est désormais définitivement derrière nous. Le 17 octobre dernier, la  CENI, commission électorale nationale indépendante avait (provisoirement) donné  gagnant dès le premier tour, le candidat Alpha Condé avec  57,85%.

Ce samedi 31 octobre, la cour constitutionnelle a confirmé à quelques réajustements près, ces résultats de la CENI. Alpha Condé file donc pour un second mandat de cinq (5) ans à compter du 21 décembre prochain, date  de son investiture.

Maintenant, priorité au travail en vue de vaincre les défis du chômage, du vivre-ensemble, de la sécurité alimentaire, la cohésion sociale, la justice, les investissements massifs nationaux et étrangers etc..

Pour ce faire, le nouvel élu, Alpha Condé doit envoyer des signaux forts de sa prédisposition à décrisper l’atmosphère sociopolitique et à rassurer toutes les composantes de la société nationale de sa capacité à faire dans le pardon, le rassemblement et la tolérance. « On ne tire pas sur une ambulance » pour reprendre une sagesse populaire.

Pour tuer dans l’œuf, tout risque de soubresauts sociopolitiques néfastes à un climat serein d’investissement, le nouvel élu du peuple de Guinée doit commencer par élargir les opposants arrêtés à travers le pays pendant la campagne électorale. A défaut, la justice, loin de nous l’idée de lui dicter quelle que orientation que ce soit, encore moins encourager l’impunité, devra examiner rapidement ce dossier afin de faire la décantation entre ceux des détenus qui se seraient rendus coupables de pillages de biens publics et  privés et ceux dont le seul crime est d’êtres simplement présents au mauvais moment et  au mauvais endroits.

Car, lorsque l’on prend du recul pour décortiquer les lignes de force de cette réélection, deux raisons s’imposent: certes le peuple de Guinée a récompensé, encouragé les efforts d’un homme dévoué et volontaire (kaleta, infrastructures, reformes, armée, justice etc..) mais  surtout en raison du fait du symbole de paix et de stabilité qu’Alpha incarne dans le contexte actuel. Cette paix, cette stabilité n’a pas de prix mais elle a un cout qu’il ne faille gâcher sous aucun prétexte. Toute sa vie, Mandela a incarné le pardon et la tolérance!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici