Mandat d’arrêt contre Compaoré: le gouvernement ivoirien dit ne pas être au courant

0
34
Bruno Koné, porte-parole gouvernement ivoirien
Bruno Koné, porte-parole gouvernement ivoirien

Le gouvernement ivoirien a annoncé, mercredi, à Abidjan ne pas être au courant d’un mandat d’arrêt lancé par le Burkina Faso contre son ancien Président Blaise Compaoré et ne souhaite pas commenter les décisions de justice.« Premièrement, nous ne sommes pas au courant de l’information que vous donnez. Même si c’était le cas, nous avons eu l’habitude ici de ne pas commenter les décisions de justice», a déclaré le ministre de la Poste, des technologies de l’information et de la communication, Bruno Nabagné Koné.

M. Koné, par ailleurs porte-parole du gouvernement, s’exprimait à l’issue d’un Conseil de ministre présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Le capitaine Thomas Sankara, président du Faso (1983-1987) a été assassiné le 15 octobre 1987, lors du coup d’Etat qui a propulsé Blaise Compaoré au pouvoir.

Dans le cadre de l’instruction judiciaire en cours sur son assassinat, un mandat d’arrêt international à été émis, en début décembre dernier, contre Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire, depuis l’insurrection de fin octobre 2014.

APA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici