Décès de la journaliste Mariama Kouta : Trois médecins de la clinique interpellés

0
44
Feu Mme Manet Mariame Kouta
Feu Mme Manet Mariame Kouta

Guinée-Conakry : Trois médecins de la clinique de Bambéto, banlieue de Conakry, où la journaliste Manet Mariame Kouta Diallo est décédée, suite à une intervention chirurgicale, sont interpellés par les agents des Services spéciaux de Tiégboro Camara, a-t-on appris de la radio nationale.

 

Ces trois médecins ont tous assisté à l’opération de la journaliste de la RTG, média d’Etat. « Ils sont en ce moment entrain d’être auditionnés par les services spéciaux » poursuit le présentateur du Journal Parlé de 19h 45′ de la Radio nationale guinéenne. Média de la défunte.

Un autre présentateur a ajouté d’ailleurs que « cette clinique n’en était pas une ». Ce qui relance à ses yeux la problématique des cliniques privées clandestines qui foisonnent dans la capitale Conakry.

Selon un citoyen, trois sur cinq des cas de morts signalés cette semaine à Conakry le sont par intervention chirurgicale dans des cliniques.

A Ratoma, une clinique a même déclaré mort un malade alors qu’il ne l’était pas, selon un proche.

L’hôpital Donka, le plus grand centre hospitalo-universitaire du pays est fermé pour cause de grands travaux de rénovation. Des citoyens pensent que la ruée vers son homologue d’Ignace Deen est un facteur qui semble décourager plus d’un.

« Des cliniques les plus équipées de Conakry ont des factures de prestations élevées » commente-t-il. « Tout le monde ne peut y faire face ».

Le nouveau ministre de la Santé, voire le gouvernement de Mamady Youla a beaucoup de graines à moudre sur ce plan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici