Guinée : la Guinéenne de l’Electricité bat campagne pour l’instauration du compteur prépayé

0
34

Augustin Lovichi EDGGuinée-Conakry : « Le compteur prépayé est la meilleure solution pour les clients…Il les permettra de mieux gérer leurs budgets électricité en fonction de leurs revenus et mieux maîtriser leur consommation ». Cette assurance vient de  l’Administrateur général de l’Electricité de Guinée (EDG), Augustin Lovichi, face à la presse ce mercredi.

 « L’ambition de la compagnie EDG est de se redresser pour devenir une entreprise performante au service du développement de la Guinée et de l’amélioration des conditions de vie des guinéens, répondant ainsi au souhait du Président de la République » affirme l’Administrateur français de la guinéenne d’Electricité, M. Lovichi.

A l’en croire, EDG, veut  devenir « un service public efficace pour satisfaire ses clients et améliorer ses conditions de travail pour contribuer au développement de la Guinée ». Cela, dit-il, grâce au concours d’agents encore plus professionnalisés.

 Augustin Lovichi et son institution EDG, comptent ainsi produire et distribuer en permanence l’électricité dont la Guinée a besoin. Et pour ce faire, EDG a introduit la notion de réserve tournante pour stabiliser le réseau et celle de déstockage non-linaire pour assurer le passage de l’étiage.

Pour la facturation et sa suite logique, l’Administrateur général de l’Electricité de Guinée, affirme que le compteur à pré-paiement est « la meilleure solution pour les clients…Il les permettra de mieux gérer leurs budgets électricité en fonction de leurs revenus et mieux maîtriser leur consommation »

Poursuivant, il dira que  le compteur à pré-paiement de l’électricité est comme le téléphone, les personnes paient leurs factures, en fonction de leur budgets, facilitent sa gestion et ajustent sa recharge en fonction de ses moyens. M. Lovichi prétend que ce projet est la volonté du prof Alpha Condé .

Pour ce fait, l’électricité de Guinée, appelle ses clients à payer leurs factures dans les délais impartis. 

« Il s’agit d’un devoir civique’’ dit l’Administrateur général  d’EDG  qui compte installer ces dits compteurs dans 450 ménages  et le coût de la facture est 200fg par  kilowatt pour une basse tension par habitant.  

A noter que les citoyens de Kaloum qui ont vécu  cette expérience avaient  commencé à faire du bruit dans la cité.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici