La Guinée va renforcer sa présence au nord du Mali

0
38

militairesGuinée-Conakry : Les attentats terroristes contre la base des soldats guinéens de la Minusma au Nord du Mali, précisément à Kidal, sont loin de provoquer le découragement des Autorités du pays. La Guinée va plutôt renforcer sa présence à Kidal où rôdent des djihadistes.

 

Deux attaques djihadistes et neuf morts ne sont pas de nature à provoquer un relâchement de la Guinée au nord du Mali ! Les autorités du pays entendent « suppléer » le bataillon Gangan 1 déjà sur place. Lequel a essuyé deux attaques terroristes dans son positionnement.

Selon l’Etat-major général des forces armées guinéennes, 850 soldats ont débuté lundi au camp des commandos de Samourénya une formation sous la houlette des instructeurs américains, au compte des Nations-Unies. Cette formation durera quatre mois avant le départ de ce contingent de 850 soldats pour Kidal.

La base des soldats de la Guinée au nord du Mali a déjà essuyé des attaques de la part des groupes djihadistes qui écument cette partie de la République du Mali.

Le président Alpha Condé, dans le deuil lié à la deuxième attaque terroriste, il y a quelques semaines, a exigé de l’ONU de meilleures conditions de travail au contingent guinéen basé à Kidal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici