Des militaires guinéens, « ivres », accusés d' »irruption » dans un village sénégalais

0
36
Le ministre guinéen de la Sécurité
Le ministre guinéen de la Sécurité

Des personnes supposées appartenir à l’armée guinéenne ont fait irruption dans le village de Diakha Guémédji, dans la commune de Madina Baffé, département de Saraya, à 150 km de Kédougou, pour semer la terreur. Selon des témoins cités par le journal L’AS de ce mardi 17 mai, les assaillants, qui venaient du cantonnement de Niafou en Guinée, étaient en treillis et ivres.

 

Ils ont saccagé l’école, qui est en chantier depuis un mois, malmené les maçons, torturé un enseignant trouvé sur place du nom d’Alassane Sané, emporté du matériel didactique et la moto du directeur de l’école. Selon L’AS le préfet de Saraya, l’inspecteur de l’éducation de la zone et le chef de la brigade de gendarmerie se sont rendus sur place pour constater les dégâts.

Ils prévoient de déposer un rapport aux autorités. Selon les témoignages recueillis sur place par le journal de tels incidents sont monnaie courante dans cette zone aurifère que la Guinée conteste au Sénégal. Il y a quelques jours, informent les mêmes sources, des soldats guinéens auraient tabassé des commerçants sénégalais et emporté leurs marchandises.

Setal.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici