Alpha Condé, PRG
Alpha Condé, PRG

Conakry, Guinée : Le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, donne un ultimatum de trois mois aux ministres et directions nationales de « régler » le « vrai problème » du faible taux d’absorption de fonds. Il a fait la menace hier de les faire partir.

« J’ai dit jeudi dernier au Conseil des ministres que je vais donner 3 mois à chaque ministre…Tous ces retards doivent être réglés ! Si ce n’est pas réglé, tous les ministres et directions nationales partent » soutient le président Alpha Condé à Conakry, lors de son allocution à l’occasion d’une cérémonie organisée par le ministère de la Pêche.

Le chef de l’Exécutif guinéen, en face de son premier ministre, Mamady Youla, a tancé son gouvernement sur le faible taux d’absorption des capitaux, mis à disposition de la Guinée par la communauté internationale.

« Il ne faut pas qu’on se cache la face ! Il y a beaucoup de bureaucratie, beaucoup d’insuffisances » martèle-t-il.

« J’ai fait le tour des partenaires de la coopération bi et multilatérale pour savoir quelle est la situation et je verrais les ministres….Dans beaucoup de secteurs, alors que nous avons besoin de nous développer, il n’ y a pas d’absorption de fonds. Comment voulez-vous que les pays nous aident alors que l’argent qu’ils ont donné n’est pas utilisé? Voila un problème concret. Pourquoi notre taux d’absorption est très faible : 10 pour cent, 15 pour cent…Un pays qui en a tant besoin. Pourquoi il y a de l’argent et les ministères n’arrivent pas à utiliser? » interroge le président guinéen.

Normalement, il es du devoir du numéro 1 guinéen d’ expliquer ces raisons à son peuple.

Le ministre français des Affaires Etrangères et du Développement international, Jean-Marc Ayrault vient de séjourner en Guinée. Alpha Condé  révèle lui avoir posé des questions.

« Mais l’Agence Française de Développement (AFD) m’a dit : « Monsieur, on veut bien vous accompagner, mais voilà la situation : l’argent qui est là n’est pas utilisé », dit-il à l’assistance dans un réceptif hôtelier qui a pignon sur rue à Conakry.

Alpha Condé, dans son costume d’opposant à son régime, met une claque au ministre Sékou Kourouma en charge de la modernisation de l’Administration.

« L’Administration guinéenne, nous avons fait des progrès. Nous avons pu finir, pour la première fois, un programme formel avec le Fonds monétaire international (FMI). Avant un autre programme avec le FMI, nous devons nous organiser pour réellement modifier le fonctionnement de l’Administration. Celle qui fonctionne aujourd’hui ne peut être performant » analyse le chef de l’Etat guinéen.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here