Militantes de l’UFDG

Conakry, Guinée : Le parti de Cellou Dalein Diallo, l’UFDG, rend responsables les militants de son rival l’UFR, des violences orchestrées samedi à Matam lors d’une assemblée générale. Déclaration.

« Le samedi 11 mars 2017, aux environs de 13h, les militants et responsables de l’UFDG, réunis à Matam, à l’occasion de l’assemblée générale du Parti, ont été la cible d’agressions par une bande de loubards excités.

Depuis le lancement par le Comité National des Jeunes (CNJ) de l’UFDG, de la deuxième édition de la compétions culturelle dotée du « Prix Cellou Dalein Diallo pour l’Excellence », le 25 février dernier, au stade de Sanoyah, l’Assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG se tient par rotation dans les différentes fédérations de la capitale. Après les étapes de Wanindara, Yembeya et Daresalam, c’était au tour de la Fédération de Matam d’accueillir les responsables et militants de l’UFDG ce samedi 11 mars 2017.

Alors que tout se déroulait normalement, des jeunes font irruption dans les alentours de la place où se tenait l’Assemblée de l’UFDG et se mirent à jeter des pierres et autres projectiles sur la foule blessant ainsi plusieurs militants et responsables du Parti. 

Ce premier groupe fut rapidement repoussé par les agents du maintien d’ordre. Une demie heure plus tard, c’est un autre groupe de loubards plus nombreux et plus déterminés, venant du Siege de l’UFR, qui s’attaquent aux militants de l’UFDG. Ces violences ont occasionné plus d’une vingtaine de blessés dans les rangs de l’UFDG dont 10 sont toujours hospitalisés.

Tout indique que cette attaque a été préméditée et savamment orchestrée par des partis politiques en perte de vitesse et visiblement jaloux de la capacité de mobilisation de l’UFDG dans les quartiers et communes que ces partis considèrent toujours comme leurs fiefs.

En effet, ce matin à l’occasion du lancement de la Fondation Bâ Mamadou à Hamdallaye, Mr Sydia Touré Président de l’UFR n’a pas manqué d’interroger Cellou Dalein Diallo sur les motifs qui le poussent à organiser un meeting dans son fief de Matam. Le Chef de file de l’Opposition expliquera à son interlocuteur que ce samedi c’est le tour de la fédération UFDG de Matam de recevoir l’Assemblée générale du Parti avant de l’informer qu’en sa connaissance toutes les démarches administratives ont été effectuées à cet effet par ladite fédération.

Le Président de l’UFR ne tolèrerait-il plus qu’un autre parti organise une manifestation dans ce qu’il considère être son fief ? Le territoire de Matam serait-il alors interdit à tout autre parti que l’UFR ?

La Direction Nationale de l’UFDG condamne avec vigueur ces violences injustifiées contre ses militants. Elle invite les militants et responsables du Parti à rester vigilants et mobilisés pour la défense de leurs droits et libertés. Elle demande aux autorités compétentes de veiller à la sécurité des citoyens et au respect de leurs droits.

Conakry le 11 mars 2017

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here