Incendie à Kaloum : un témoin évoque un court-circuit …

in ACTUALITES/FAITS DIVERS/FLASH INFO/SOCIETE by

Un incendie s’est déclaré dans la matinée du mardi 11 décembre 2018 dans les locaux du site guinée7.com. Selon plusieurs témoins, l’incendie s’est déclaré dans un bureau du bâtiment au moment où il n’y avait personne.

L’une des victimes Mohamed Kaba explique la genèse de l’incendie pendant qu’il était encore au lit : « j’habite cet immeuble et j’étais dans ma chambre ce matin quand une petite est venue me voir en disant qu’il y a le feu. C’est en ce moment que je suis sorti. Je pense que c’est chez les voisins qu’il y a eu un court-circuit au niveau du compteur, donc on a essayé d’éteindre le feu et nous avons appelé les sapeurs-pompiers. Tant bien que mal, ces derniers ont réussi à éteindre le feu(…). Donc là nous avons une perte de 20% du bâtiment, tout de même, on doit dire Dieu merci et moi personnellement j’ai tout perdu. J’avais des appareils, ce n’est que ma caméra que j’ai pu sauver et tout le reste est pari en fumé. Ma chambre et mon bureau ont été tous brulés.»

Arrivé sur place au moment où les sapeurs-pompiers se battaient contre les flammes, Moussa Camara contrôleur général de la police, directeur général de la protection civile a expliqué : « On a été informé par cout de téléphone et l’équipe a bougé directement pour venir constater les dégâts. Effectivement, quand ils sont arrivés, ils ont trouvé que tout le bâtiment était en flamme, parce que l’information n’a pas été donnée à temps. Et le camion que vous voyez-là a une capacité de 2000 litres. Le temps d’intervention de ce camion ne dépasse pas maximum 10 à 15 minutes. Quand l’équipe sur le terrain a constaté que c’est tout le bâtiment qui est en flamme, elle m’a informé et j’ai fait appel à Bolloré qui a une citerne d’une capacité de 20.000 litres. Cette deuxième citerne a immédiatement été mise en route pour aider l’autre, on a également le port autonome, c’est ce qui nous a permis de maitriser le feu», précise l’officier.

Pour les efforts fournis en vue de circonscrire et maitriser l’incendie, Moussa Camara dira : « La population nous accuse toujours qu’on vient sans eaux, mais il faut expliquer à cette population que c’est la capacité d’eau qui se trouve dans la citerne qui ne permet pas de dépasser 15 minutes d’intervention et c’est pourquoi quand on arrive et qu’on constate l’ampleur, on fait appel directement aux autres services … Il n’y a pas eu de perte en vies humaines heureusement. C’est seulement quelques agents des sapeurs-pompiers qui ont été légèrement blessés. Pour le reste, il est prévu, l’ouverture d’une enquête pour situer l’origine et les responsabilités de l’incendie.

Moussa Rama

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.