VENEZUELA : Guaido reconnu président par intérim par 19 pays européens

in ACTUALITES/FLASH INFO/INTERNATIONAL/POLITIQUE by

L’opposant Juan Guaido a été reconnu comme président par intérim du Venezuela par 19 pays de l’Union européenne depuis deux jours. Des États qui ont aussitôt été accusés par le président socialiste Nicolas Maduro de “soutenir les plans putschistes” des États-Unis. 

 

L’ultimatum européen, sommant Nicolas Maduro de convoquer une élection présidentielle anticipée, est arrivé dimanche à expiration. Ces 19 soutiens, dénoncés comme une “ingérence” par la Russie, l’un des principaux alliés de Nicolas Maduro, s’ajoutent à ceux des États-Unis, du Canada et d’une douzaine de pays d’Amérique latine dont la Colombie et le Brésil.

Guaido accuse l’armée de “voler” l’aide humanitaire

L’Union européenne reste cependant divisée: l’Italie a bloqué une déclaration commune de l’UE, selon des sources diplomatiques à Bruxelles.

Tandis que les soutiens diplomatiques se multiplient, Juan Guaido, 35 ans, tente d’organiser l’arrivée d’une aide humanitaire au Venezuela, où la population subit d’importantes pénuries. Il a accusé lundi l’armée de vouloir “voler” l’aide humanitaire destinée à son pays pour qu’elle soit distribuée par le gouvernement de Nicolas Maduro.

“Ils vont la confisquer pour la distribuer à travers les CLAP”, a-t-il accusé, en référence à un programme du gouvernement de vente d’aliments à des prix subventionnés dans les quartiers populaires.

Maduro refuse l’aide

Lors d’une conférence de presse, Juan Guaido a confirmé que de l’aide humanitaire était collectée en Colombie et au Brésil, deux pays frontaliers avec le Venezuela, et dans une île des Caraïbes dont le nom n’a pas été révélé. Les États-Unis ont indiqué ce week-end qu’ils participeraient au transport de l’aide à la demande du chef de l’opposition.

Le président Maduro a refusé à plusieurs reprises l’envoi de toute aide humanitaire au Venezuela, un moyen, selon lui, de faciliter une invasion militaire menée par les États-Unis pour le renverser. “Vous voulez tr…Lire la suite sur L’Express.fr

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.