BoCEJ : 9eme réunion du Comité d’Orientation Stratégique, les vérités du ministre Mouctar Diallo…

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE/SOCIETE by

Ce 1er mars, dans un réceptif hôtelier de Conakry, le Comité d’Orientation Stratégique (COS) du projet Booster les compétences pour l’employabilité des jeunes (BoCEJ) a tenu sa 9ème réunion.

A l’ordre du jour : l’évaluation du rapport annuel des activités 2018, la présentation du projet et de ses objectifs, le Plan de travail budgétisé de l’année 2019 (PTBA), le cadre du budget global révisé, le cadre des résultats révisés conformément aux recommandations de la revue à mi-parcours.

L’objectif global du projet BoCEJ est le renforcement de l’employabilité et l’emploi des jeunes par des programmes de compétence ciblée. Les bénéficiaires du projet sont le secteur privé et ceux qui emploient les jeunes, notamment les grandes et petites entreprises, les institutions de formation de l’enseignement technique et de l’enseignement supérieur, les jeunes diplômés qui vont avoir des stages pour entreprendre, des formations complémentaires dans ces entreprises ou dans les centres de formations.

Le BoCEJ comprend trois composantes : la première composante est le fond compétitif pour les compétences et l’employabilité financé à hauteur de 13 millions de dollars. Il est dédié au financement et à la modernisation des universités et des centres de formations professionnelles. Il est sous la tutelle des ministères de l’Enseignement Supérieur et de l’Enseignement Technique.

La deuxième est le programme éducation à l’emploi, financé à hauteur de 4 millions de dollars. Il est piloté par l’AGUIPE et le FONIJ, sous la tutelle du ministère de l’Enseignement Technique. Il est dédié à l’appui aux jeunes en incitant les entreprises à prendre les jeunes diplômés et aussi à faire l’entreprenariat au niveau du FONIJ.

La troisième composante est l’appui institutionnel et le cadre réglementaire. C’est pour permettre à toutes les structures, notamment les ministères qui accompagnent les jeunes à être outillés pour mieux accompagner les jeunes dans leur emploi et dans leur employabilité.

A l’issue de la réunion, les participants ont fait entre autres : l’évaluation du rapport annuel des activités 2018 ; l’examen et la validation du PTBA de l’année 2019 ; l’examen et la validation du budget global révisé et de proposition de réallocation des ressources entre les catégories de dépense conformément aux recommandations de la revue à mi-parcours du projet ; l’examen et la validation du cadre des résultats révisés conformément aux recommandations de la revue à mi-parcours du projet.

En d’autres termes, en validant le rapport d’activités de 2018, le Comité d’orientation stratégique note avec satisfaction la qualité de la gouvernance du projet. Ainsi, le COS, autorise la coordination du projet BoCEJ à dérouler son plan d’action de 2019.

Le président du Comité d’orientation stratégique a rappelé quelques difficultés dans l’exécution du projet BoCEJ.

«Nous avons constaté au cours du Comité d’Orientation Stratégique qu’il y a quelques difficultés, notamment liées au déficit de communication qui occasionne une faible appropriation du projet par les bénéficiaires et par les acteurs. Nous avons aussi fait le constat d’un faible décaissement. On est déjà à 66% du temps du projet parce qu’il finit en 2020, alors qu’on est à 34% du décaissement. Ce qui constitue un problème », a indiqué Mouctar Diallo.

Les nouvelles orientations du BoCEJ
Cette 9ème réunion du COS a été marquée par de nouvelles orientations assignées au projet. « Les orientations vont permettre de consolider d’abord les acquis en termes d’opportunité de stage donné aux jeunes tant au moment de la formation qu’après la formation. Nous avons interpellé les secteurs miniers pour que ce secteur important puisse prendre les jeunes en stage, même si ces acteurs et partenaires insistent sur la nécessité de renforcer la capacité des jeunes en termes de connaissance de l’Anglais et de maitrise de l’outil informatique. Il y a aussi une autre orientation liée au sport et à l’environnement que le projet BOCEJ va tenir en compte, ce qui cadre d’ailleurs avec les orientations de la Banque Mondiale qui a financé le projet BOCEJ à hauteur de 20 millions de dollars », a expliqué le ministre de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Cette réunion a connu la participation de M. Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes et président du COS, de M. Lansana Komara, ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, de M. Hady Barry, secrétaire général du ministère de la Coopération et de l’Intégration Africaine, des représentants du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et des associations patronales.

Pour rappel, le BoCEJ est un projet du gouvernement guinéen, financé à hauteur de 20 millions de dollars par la Banque mondiale. L’accord a été signé le 6 octobre 2014. Les activités du projet ont démarré le 31 mars 2015 et prend fin 31 décembre 2020. Son Comité d’Orientation Stratégique(COS) se réuni de façon statutaire deux fois par an et est composé du secteur privé et des représentants du gouvernement. La prochaine session du COS du projet BOCEJ se tiendra au mois de juillet 2019.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.