Guinée : Les engagements de Gbonimy, nouvel homme fort de l’UPG

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE by

Guinée, Conakry : Les cadres de l’Union pour le progrès de la Guinée, ont confirmé leur position de défiance à Maître Jean Alfred Mathos. Il vient d’être remplacé par Jacques Gbonimy à travers un congrès extraordinaire.

Pourtant, le président du parti avait publié la veille un communiqué pour reporter sine die cette rencontre élective.

 Le président sortant n’a pas pris part à la cérémonie tenue au siège du parti du 2 au 3 mars au quartier belle-vue. Selon les organisateurs, 70,37% des congressistes prennent au renouvellement des instances du parti.

C’est le deuxième congrès de l’union pour le progrès de la Guinée en l’espace de 2 ans soit le cinquième depuis sa création en 1992. Il se tient habituellement tous les 4 ans. La mauvaise gestion du parti a occasionné cette précipitation.

Selon les congressistes, Maitre Jean Alfred Mathos a échoué dans sa mission. Conséquence, les militants ont commencé à quitter le parti.

La base, c’est le piètre résultats obtenu aux élections communales. Nous avons 18 élus sur plus 3 000 dans tout le pays et un seul maire sur 342. Ce n’est ne pas un résultat acceptable », justifie le nouvel élu.

L’élection de Jacques Gbonimy sera suivie de la composition de son bureau politique. Il entend également rétablir l’ordre des choses.

« Les actions prioritaires vont être de réveiller les sections qui sont entrain de dormir et de recruter massivement pour que désormais les élections qui vont venir l’UPG puisse remporter une victoire dans nos fiefs et dans tout le pays », ambitionne-t-il.

Poursuivant, le nouvel élu confie que son prédécesseur reste et demeure un cadre du parti. De ce fait, «Maitre Mathosl aura une place dans le BPN, ça dépendra de lui. Il est encore vivant, il n’est pas mort comme Doré », décide l’ancien commissaire à la commission électorale nationale indépendante.

Peu avant ce congrès Maître Jean Alfred Mathos avait engagé le parti à la convergence de l’opposition démocratique. Le parti dans sa nouvelle configuration souhaite mûrir l’idée de siéger ou pas.

Mamoudou Diallo

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.