Conférence gouvernement-Le ministre Somparé: “Nous voulons mettre fin aux débordements”

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE/SOCIETE by

Conakry, Guinée : Un changement va s’opérer dans l’organisation de la conférence de presse gouvernementale. Pour le ministre de l’Information et de la Communication, des “badges seront remis  uniquement aux journalistes pour “mettre fin aux débordements pendant ces séances d’échanges avec les représentants de la presse nationale.

 

Un communiqué gouvernemental à propos de la conférence de presse de ce lundi a fait réagir le milieu de la presse en Guinée. En effet, ce communiqué indique que “Uniquement les journalistes conviés pourront accéder à la salle de conférence.”

Face aux supputations provoquées au sein des milieux médiatiques, le ministre Somparé a tenu à rassurer.

A l’en croire, cette décision est née de la volonté de “mettre fin aux débordements” observés dans l’organisation de ces conférences de presse hebdomadaires. Certains journalistes, poursuit-il, qui ne font même pas de compte-rendus dans les rédactions dont ils disent relever, imposent au comité d’organisation de leur payer des primes.

Egalement, le ministre Somparé voudrait que cette occasion soit un  cadre d’échanges exclusif entre les membres du gouvernement et les médias. Il ne comprend pas la présence de certaines personnes autres que les hommes de médias.

“On  va désormais remettre des badges” aux représentants des médias, a-t-il annoncé. “Ceux qui se promènent dans la ville espérant se remplir les poches” à l’issue de cette rencontre hebdomadaire seront mis à la touche” poursuit-il.

A propos  des bénéficiaires de ces badges, le ministre Somparé affirme qu’il ne devrait pas y avoir péril en la demeure. Tous les média sérieux du pays sont inscrits sur une liste qui a été établie par la commission d’organisation de ces conférences de presse.

“Il y a tout le monde sur la liste” rassure-t-il.

Ce lundi, c’est le ministre de la Jeunesse, Mouctar Diallo qui est programmé.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.