• Pancarte1.jpg
  • Pancarte2.jpg

Guinée : La fête des femmes vire à «l’affrontement » sur le 3è mandat

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE by

Conakry, Guinée : Les bords politiques se sont affrontés ce 8 mars à coup de…pancartes au palais du Peuple de Conakry à l’occasion de la fête internationale des droits humains.

 

Les rumeurs qui circulaient déjà la veille de la célébration de cette journée se sont confirmées. Tout comme le communiqué des Forces sociales de Guinée.

Si un groupe de femmes étaient venues nombreuses avec des pancartes sur lesquels on pouvait lire ‘’ Oui à la nouvelle constitution’’, c’était sans compter sur la présence d’un autre groupe de femmes. Peu nombreuses, ces dernières ont aussi tenu à se faire entendre.

« Oui, c’est pour venir soutenir le président Alpha Condé, l’accompagner et le protéger dans tout ce qu’il entreprend dans la vie (…) Ce que je lance aux autres  femmes comme message , c’est de suivre Alpha Condé parce qu’il est là pour nous aider. Il il veut soutenir les femmes pour qu’on soit autonome » a lâché une femme au milieu de la foule. Non loin de là, une autre déclare s’est prononcée.

Aujourd’hui, on est là pour soutenir le Président et dire aussi ce que nous vivions dans nos différents foyers, dans nos services. On veut que l’autonomie de la femme soit une réalité, qu’on ne dépende plus de nos maris, c’est ce que nous voulons et c’est Alpha condé qui peut nous rassurer cela » espère cette dame.

« Non au troisième mandat du Président Alpha Condé’’, pouvait-on lire aussi sur d’autres pancartes.

Le message que j’ai a lancé, c’est de dire au Professeur Alpha Condé que nous femmes de Guinée, nous lui demandons humblement qu’il accepte de quitter le pouvoir sans la violence, sans que le sang ne coule après son second mandat. Nous voulons vraiment qu’il cède la place. Nous voulons qu’il accepte de négocier avec les autres institutions, de dire clairement qu’il ne fera pas un troisième mandat » a riposté cette autre femme.

Quant au principal concerné Alpha Condé, dans son discours, il n’a dit mot sur cette actualité. Ce qui laisse encore planer le doute sur sa position.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.