Conakry, Guinée : Cela pourrait être la toute première décision importante prise par le tout nouveau ministre de la Justice, Garde de sceaux par intérim,  El Hadj Mohamed Lamine Fofana depuis sa prise de fonction le 30 mai 2019.

Présidant la journée des festivités du mois de l’enfant récemment à la maison centrale de Conakry, le ministre de la Justice s’est prononcé sur la détention prolongée des mineurs sans jugement dans les prisons du pays.

Expliquant les retards qui, selon lui, seraient la cause de ces cas malheureux, El Fofana a promis qu’au mois de juillet prochain,  les juges en charge de ces mesures seront installés dans toutes les prisons et cela sur toute l’étendue du territoire national.

Sur le plan structurel, ces efforts portent sur l’assistance quotidienne à l’entretien des mineurs privés de liberté, de l’alimentation et de soins médicaux(…) La détention prolongée qui est préoccupation du gouvernement, je puis vous assurer que ce problème va trouver une solution parce que le code de procédure pénal prévoit des mesures pour éradiquer de telles pratiques. En effet, le code de procédure pénal ne prévoit que l’ordonnance du juge d’instruction. Parce que les détentions prolongées viennent du cabinet d’instruction et le code précise que lorsque l’ordonnance du juge d’instruction se prescrit dans six(6) mois dans lequel il doit renouveler. S’il ne renouvelle pas, pour une raison ou pour une autre, le détenu doit être mis en liberté » précise le ministre.

 Cette mesure, poursuit le successeur de Me Sako, tardait à être mise en place parce qu’il manquait l’organe essentiel chargée de l’application de cette procédure. Il s’agit du juge de l’application des peines. Et je puisse vous assurer qu’au cours de ce mois de juillet 2019, les juges d’application seront installés dans toutes les prisons de la République de Guinée et ils appliqueront ce texte » promet le ministre de la justice garde des sceaux, officiellement.

Moussa Rama

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here