Réunis à Pau, en France, les pays du G5 Sahel ont souhaité la poursuite de l’engagement de Paris pour lutter contre le jihadisme dans la région. Le président français Emmanuel Macron a annoncé l’envoi de 220 soldats supplémentaires sur le terrain.