L’ouverture de ces deux consulats dans les provinces du sud du Royaume est conforme à la position constante de ces pays africains vis-à-vis de la question du Sahara marocain.

Les temps sont durs pour le Polisario et son mentor algérien sur toutes les scènes, notamment diplomatique. Le Gabon et la Guinée-Conakry emboîtent le pas à la Gambie et aux Comores et ouvrent ce vendredi leurs consulats généraux dans les provinces du Sud, et ce respectivement à Laâyoune et Dakhla. Un événement qui ne passera pas inaperçu dans les camps de Tindouf et auprès des voisins de l’Est, habitués à hurler dans tous les sens, lors de l’ouverture de chaque nouvelle représentation diplomatique dans cette région du Royaume.

L’ouverture de ces deux consulats en l’espace de dix jours seulement après celui de la Gambie démontre une autre fois la dynamique que connaît la région de Dakhla-Oued Eddahab et Laâyoune-Sakia El Hamra et qui constituent un trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine.

Selon des sources biens informées, la cérémonie d’inauguration de cette représentation devra être présidée par le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et ses homologues guinéens et gabonais.

En effet, l’ouverture de ces deux consulats dans les provinces du sud du Royaume est conforme à la position constante de ces pays africains vis-à-vis de la question du Sahara marocain. Ceux-ci ont toujours soutenu la légitimité internationale et les droits historiques du Royaume au sein de toutes les instances régionales et internationales.

Ces deux consulats basés à Laâyoune et Dakhla viennent conforter également la dynamique positive que connaît la cause nationale sur la scène internationale à travers le soutien constant qu’expriment plusieurs pays à la marocanité du Sahara.

L’ouverture de ces représentations confirme la ruée diplomatique que connaissent ces provinces ces derniers temps avec notamment celle du mardi 7 janvier d’un consulat général de la Gambie à Dakhla, ainsi que l’inauguration d’un consulat des Comores en décembre 2019 à Laâyoune. Cette ville accueille également deux consulats honoraires de la Côte d’Ivoire et du Sénégal amis et alliés traditionnels du Royaume.

Pour rappel, de nombreux pays manifestent leur intérêt pour ouvrir des représentations diplomatiques dans les provinces du Sud, pour exprimer leur soutien à la marocanité du Sahara. L’ouverture de ces représentations diplomatiques constitue un levier pour le développement des échanges commerciaux et économiques entre le Maroc et ces pays.

Ces consulats joueront un rôle important dans le renforcement des relations entre le Royaume et son ancrage africain, surtout que ces villes abritent désormais de grands événements continentaux à l’image de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de futsal prévue à la fin du mois courant à Laâyoune.

AujourdhuiMaroc

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here