Labé, Guinée : Cette autre manifestation de résistance du Front National pour la défense de la constitution a été largement suivie  ce mardi 21 janvier dans la commune urbaine de Labe.

Mais contrairement à la la semaine dernière, cette fois-ci presque tous les axes routiers sont déserts et ce sont les agents de la police et la gendarmerie qui sont visibles ainsi que quelques motards qui circulent.

Des barricades sont visibles dans quartiers périphériques dont Daka et safatou. De l’administration, des banques, le marché central et ses alentours, les stations de services et la plupart des écoles publiques comme privées, tout est paralysé.

Au marché yeinguemaa, les vendeuses de légumes et acheteurs étaient nombreux sur les lieux. Des agents en uniforme étaient visibles à la devanture du gouvernorat, au rond point de l’hôpital régional mais aussi dans plusieurs endroits du centre-ville pour éviter tout attroupement de jeunes manifestants.

Si vers 9 heures aucun manifestant n’était visible au rond point Hoggo Mbouro quelques heures plus tard, ils se sont mobilisés pour barricader la route et brûler des pneus empêchant ainsi toute circulation.

Interrogé par guineetime.com sur cette journée de manifestation , Alhabib Bah se réjouit du fait que selon lui, le mot d’ordre a été largement suivi dans toute la région de Labe.

 « Nous sommes dans la semaine de l’acte 4 du FNDC, nous tenons d’abord à  remercier tous les militants et sympathisants du Front. La ville de Labe est militarisée , ça montre à suffisance combien de fois le FNDC a pris le dessus dans la région de Labe. Si vous voyez aujourd’hui, l’armée est venue de tous les camps militaires du pays ,cela prouve à suffisance que le FNDC a une emprise au niveau de la région de Labe » se réjouit le coordinateur régional du FNDC.

Il appelle les citoyens à rester « sereins » et poursuivre le combat.

« Pour donc la pérennisation de la démocratie dans ce pays, même si l’objectif n’est pas encore atteint, mais nous sommes dans la bonne voie », conclut Alhabib Bah. 

Il faut rappeler que jusqu’à ce que nous quittions les lieux, aucun incident majeur n’a été enregistré dans la cité Sainte de karamoko Alpha de Labe. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here