Coronavirus : « nous nous opposons à la discrimination » (Ambassadeur de Chine en Guinée

0
45

Conakry, Guinée : Huang Wei, l’Ambassadeur de la Chine en Guinée, a affirmé cet après midi à Conakry lors d’une conférence de presse que son peuple s’oppose à toute action ou tout acte qui frise la stigmatisation envers ses ressortissants..

« Nous nous opposons résolument aux mots et aux actes qui favorisent la discrimination ou la stigmatisation » affirme le diplomate chinois.

« Ce que je voudrais réitérer, c’est la solidarité mondiale est nécessaire et qu’une action mondiale concertée doit être engagée » clarifie M. Huang Wei.

Depuis décembre dernier, la Chine fait face à une sévère crise sanitaire liée à une nouvelle souche du coronavirus. Vendredi 7 février, plus de 31 000 cas de contamination du Coronavirus sont enregistrés en Chine et on y compte 637 morts. Hors de Chine continentale, plus de 240 cas de cette maladie sont désormais confirmés dans une trentaine de pays et territoires.

« Avec le sérieux et la détermination des dirigeants chinois, avec le dispositif de mobilisation nationale et les mesures de confinement, et sous la direction centralisée et unifiée du parti communiste chinois, en renforçant sa coopération avec la communauté internationale, notamment l’OMS, le gouvernement et le Peuple chinois ont la confiance et la capacité d’endiguer l’épidémie de manière scientifique, ordonnée et ciblée » a-t-il promis.

Pr Kizerbo, Représentant de l’OMS en Guinée, a indiqué les principales recommandations faites par cette institution scientifique.

« L’OMS recommande plutôt la collaboration internationale pour que les mesures de protection, les équipements, la logistique, les moyens de diagnostic, les moyens de prise en charge médicale soient mis en place et pré-positionnés dans tous les pays au cas où il y aurait des cas qui seraient dépistés. Le coronavirus est une épidémie largement cantonnée en Chine » rappelle Pr Ki-Zerbo.

Il a insisté qu' »Il n’est pas recommandé que les pays suspendent leurs relations avec la Chine ou que le commerce soit interrompu. Cependant les pays que prendraient de telles mesures devraient apporter des explications sur les raisons pour lesquelles ils les prennent au comité de règlement sanitaire international de l’OMS.« 

Le gouvernement guinéen, représenté à cette occasion par le Secrétaire général du ministère de la Santé, est revenu sur l’aide humanitaire dont a apporté le gouvernement et le peuple chinois à la Guinée pendant les difficiles moments de crise sanitaire Ebola.

Dr Sekou Condé a fait remarquer que « la Guinée n’est pas encore en période d’épidémie » mais prépare au cas où. En s’appuyant sur l’ANSS, Dr Condé informe que trois laboratoires peuvent détecter le coronavirus en Guinée avant les laboratoires de second degré en Afrique, les points d’entrée aux frontières (Aéroport de Conakry, Ports de conakry,Boffa et Boké) sont contrôlés et des dispositifs deja mis en place. Surtout, a-t-il dit, il a été demandé à l’ANSS de préparer un plan de communication et une stratégie de communication.

« Nous sommes préparés pour faire face à l’épidémie..le dispositif minimum existe » rassure-t-il.

Amadou Touré

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici