Manifestations du FNDC : Koundouno parle des « stratégies »

0
107

Conakry, Guinée : Alors que le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) vient d’annoncer des journées de manifestations de résistance actives et permanentes les 12 et 13 février 2020, le responsable de la stratégie et de la planification s’est donné à cœur a Guinéetime.com sur de nombreuses questions politiques d’actualité nationale.

De la suspension des missions du Fonds Monétaire International au couplage des élections en passant les stratégies prochaines du FNDC, Sékou Koundouno s’est prononcé sur tout, dans cet entretien accordé à notre rédaction ce samedi 08 février 2020.

Guinéetime.com : Le FMI arrête toutes ses missions en République de Guinée à partir de ce 9 février pour cause d’insécurité. Que vous inspire cette situation ?

Sékou Koundouno : Cette suspension s’explique par le fait que Monsieur Alpha Condé et son clan mafieux ont créé toutes les conditions d’insécurité qui ne puissent permettre à ces institutions de travailler dans la plus grande quiétude. Ça ne sera pas le Fonds Monétaire seulement, les jours qui suivront, vous verrez une panoplie d’institutions qui accompagnent la Guinée marquer leur distance au régime de Conakry.

Pensez-vous que cette action du FMI est une victoire pour le FNDC dans son combat qui est d’empêcher le Président Condé d’arriver à ses fins ?

Je ne parlerai pas de réussite parce que le salut du FNDC viendra de sa capacité à empêcher Monsieur Alpha Condé de s’éterniser au pouvoir. Donc, allant de cet état de fait, nous estimons que tous les signaux sont des signaux qui peuvent encourager le peuple de Guinée à être beaucoup plus galvanisé et rassurer que ceux qui accompagnent la Guinée, sont conscients des risques et des dangers dans lesquels Monsieur Alpha Condé est entrain d’installer dans le pays.

Peut-on s’attendre à une reprise des manifestations de rues ?

Sans doute, les manifestations de rue et d’autres actions constitutionnelles seront déployées afin d’empêcher le scrutin du 1er mars et empêcher aussi que Monsieur Alpha Condé de s’éterniser au pouvoir.

Certes que la volonté de lutter contre un troisième mandat est réelle, mais est ce que vous n’êtes pas déçus de la mobilisation des citoyens a certains endroits du pays ?

Non ! Pas du tout du tout déçu de la mobilisation, en ma qualité de responsable de stratégie et planification, chaque localité, chaque zone à ses réalités. Nous essayons de les adopter conformément à nos objectifs, qu’on puisse mieux réussir dans notre combat que nous menons. Donc, la satisfaction, elle est totale, les consignes et instructions sont déjà passés, les antennes s’atèlent à remplir leurs obligations régaliennes avant que le ton ne soit donné.

Peut-on s’attendre à une autre nouvelle stratégie du FNDC mise à part les journées de résistances actives et permanentes ?

Toutes les stratégies possibles seront déployées afin d’empêcher Monsieur Alpha Condé de s’éterniser au pouvoir.

Entretien réalisé par Moise Rama Fils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici