Elections : « S’ils veulent qu’ils aillent voter…nous, nous voterons » (Kassory Fofana)

0
81

Conakry, Guinée : Ce jeudi 21 février, le Premier ministre chef de gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana a officié un grand meeting au stade de Coléah dans la commune de Matam.

Placé sous le haut patronage de Famourou Kourouma, DG de l’Office Nationale des Pétroles (ONAP) et le Réseau des Jeunes Leader de Coléah, cette rencontre a pour but de soutenir et de faire la promotion du projet de société des différents candidats de la mouvance et particulièrement du candidat uninominal de cette commune en la personne de Minkailou Sékou Conté.

Devant la foule massivement acquise à la cause du parti sur le terrain poussiéreux de Coleah, le premier ministre guinéen Dr Ibrahima Kassory Fofana en langue locale, a invité les militants à aller voter ce 1er mars 2020 pour les candidats du RPG Arc En Ciel mais aussi à mettre le bulletin blanc du ‘’Oui’’ pour le referendum constitutionnel dans les urnes.

« Coléah dit, Matam dit que le 1er mars ce sera Conté ( Minkaïlou Sékou Conté ndlr)…Le jour du 1er mars, le papier blanc du référendum sur lequel est écrit « OUI » c’est ce que vous mettrez dans l’urne. Vous avez démontré que nous, nous ne voulons pas de guerre ici. Nous devons aussi dire aux autres que nous ne voulons pas de guerre mais nous n’accepterons pas qu’on se foute de nous. S’ils veulent qu’ils aillent voter, s’ils ne veulent pas qu’ils n’aillent pas voter, mais nous nous voterons » a fait savoir le locataire du Palais de la Colombe.

Quand à l’initiateur de l’événement, il s’est tout d’abord réjouit de la mobilisation de militants et sympathisants avant de s’exprimer en ces termes.

« C’est pour moi une fierté de voir des jeunes cadres progresser…Minkailou (Candidat uninominal ndlr) est originaire de Matam, moi également, donc nous appartenons tous à la même commune et rien ne m’empêchera de le soutenir. Je sais qu’il a un programme bien détaillé, il pourra défendre les intérêts de Matam à l’Assemblée nationale. Je soutiendrai autant que possible tous les candidats du RPG » a réitéré Famourou Kourouma

Pour sa part, Minkailou Sekou Conté candidat uninominal de Matam, n’a pas manqué d’afficher son enthousiasme et sa satisfaction. Pour lui, être député d’une localité ne veut pas dire se mettre à la place de l’Exécutif, mais plutôt défendre le peuple quand il le faut par tous les moyens à l’hémicycle

Minkailou Conté, RPG

«On les aide à faire développer la localité, c’est ça notre travail. Mais un député, dire que moi je vais faire des routes, je vais construire des bâtiments ou encore vous donnez de l’électricité… ne constitue pas son travail. Nous allons œuvrer pour que toutes ces réalités qui vont dans le sens de l’amélioration des conditions de vie de la population s’améliorent… c’est cela notre travail » explique ce natif de Matam et chef de quartier de 2013 à nos jours.

Minlailou Sékou Conté dit se pencher sur ses preuves positives en faveur de la Commune pendant qu’il dirigeait encore le dit quartier afin de pouvoir battre campagne et convaincre le maximum d’électeurs. Pour lui, toutes les portes lui seront ouvertes, il suffit juste qu’ils les tapent.

Parlant de son choix sur RPG pour ces députations, ce candidat dévoile ses motivations.

«Nous travaillons sous la bannière du RPG Arc-En-Ciel, nous travaillons avec le RPG Arc En Ciel. Si vous ne pouvez pas faire le programme du RPG ARC En Ciel à la base, le mieux c’est de rendre le tablier et donner à quelqu’un, c’est ce qui m’a motivé étant militant du RPG Arc En Ciel (…) Ma stratégie est la sensibilisation, aller vers la population s’il le faut à domicile. C’est ce que j’ai fait depuis que j’ai été élu candidat à l’uninominal suite aux Primaires organisées par le parti. Depuis le lendemain de cette nomination, je me suis mis à l’œuvre pour rallier Bonfi à Lanséboungny. Je fais ce que je peux, et c’est vrai que je ne peux pas atteindre tout le monde, mais j’essaie de faire le maximum » a-t-il mentionné.

A noter que plusieurs artistes tels que Petit Kandia Kouyaté, Fekangny Camara, Balla Kanté et Abidine Soumah ont harangué la foule.

Moise Rama Fils