Affaire Cour constitutionnelle : les forces sociales redoutent une modification de la constitution…

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE/SOCIETE by

Au lendemain de la confirmation par décret de Mohamed Lamine Bangoura à la présidence de la cour constitutionnelle en lieu et place de  Kèlèfa Sall,  les réactions se multiplient dans la cité pour condamner cet acte présidentiel. 

Ce jeudi 04 octobre, réunies en réunion extraordinaire au siège de la PCUD à Kipé, les forces sociales de Guinée ont rendu publique, une déclaration dans laquelle, elles denoncent le decret du président Alpha Condé.

Cet acte anti constitutionnel selon elles, fait suite à une série de violations des lois de la République par le pouvoir exécutif qui est le garant du respect des textes fondamentaux et du bon fonctionnement de des institutions.

Les forces sociales de Guinée lancent un appel  à la cour suprême à prendre ses responsabilités en vue de diligenter la plainte introduite par la société civile pour faux et usage de faux en écriture publique à la cour constitutionnelle.

Aux citoyens et citoyennes épris de paix et de justice, les forces sociales demandent  la  mobilisation  pour mettre fin à ces violations répétées des lois de la République.

Aux organisations de la société civile, aux syndicats et organisations socio professionnelles et aux partis politiques, elles appellent à unir leurs forces pour empêcher une une éventuelle révision de la constitution en vue d’un pouvoir à vie.

Dans cet esprit, les forces sociales de Guinée informent l’opinion que des démarches sont en cours pour unir toutes les forces de la nation en vue d’actions visant à préserver la stabilité de nos institutions et à défendre les acquis de la démocratie guinéenne.

Md Lamine

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.