• 20181112_122457.jpg
  • 20181128_151534.jpg

Agriculture/ Le bilan du PPAAO-Guinée jugés « Très satisfaisant » par la Banque Mondiale

in A LA UNE/ACTUALITES/AFRIQUE/ECONOMIE/FLASH INFO by

Conakry,  Guinée : La Banque mondiale et le Conseil Ouest et Centre africain pour le Recherche et le Développement (CORAF) ont exprimé, le 13 novembre dernier à Niamey, lors de l’évaluation des pays mettant en œuvre le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO), leur satisfaction quant à la mise en œuvre de ce Programme par la Guinée.

 

Le PPAAO Guinée passe ainsi de la note « Satisfaisant » à celle de « Très satisfaisant », en l’espace d’une année, suivant la grille de notation.

C’est en marge de la première réunion de synthèse des missions d’appui au PPAAO, tenue du 12 au 14 novembre 2018 à Niamey, et qui a réuni sept des pays participant à ce programme que la Coordination de la Guinée a obtenu la mention « très satisfaisant ».

L’évaluation de la performance des pays- PPAAO tenue au deuxième jour de l’ouverture des travaux confirme ainsi la bonne tenue de ce programme en Guinée.
Avec un taux de décaissement de 70,8 pour cent sur les deux années cumulées, une augmentation significative du nombre de bénéficiaires (308.450 producteurs) sur une prévision annuelle de 300.000, soit 103 pour cent le PPAAO Guinée confirme sa bonne tenue.

Sept pays sur les treize participants à ce programme sous-régional étaient présents à ce rendez-vous annuel. L’objectif était d’évaluer la mise en oeuvre des activités à l’échelle de chque pays, leur performance et s’accorder sur les performances globales à améliorer afin d’accélérer l’implémentation des résultats escomptés.

La grille d’analyse des performances, et de notation, comprennent entre autres : le nombre de bénéficiaires atteints, ceux utilisant les technologies générées par les pays abritant les Centre nationaux de spécilaisation (CNS), les superficie couvertes par technologies diffusées avec l’appui du projet, le nombre de technologies générées et diffusées avec l’appui du projet ayant 15% d’accroissement de production.

S’agissant du taux de décaissement, sur le crédit IDA, la Guinée a fait un bond significatif. De 50 pour cent en 2017, les résultats de la mise en oeuvre du Programme en Guinée, ont atteint cette année les 70,8 pour cent.

Quant au nombre de bénéficiaires utilisant les technolgies générées par les autres pays de l’espace PPAAO en Guinée il est passé de 100.000 à 149.356 producteurs, soit un taux réalisation de 149 pour cent.

Autre résultat ayant fait la satisfaction des participants à ‘égrad de Guinée : les superficies couvertes par les technologies diffusées grâce à l’appui du projet. les primètres agricoles où son implementés les technologies et innovations sont passées à 416.150 ha, soit une progression de l’ordre de 92 pour cent en 2018.

Le PPAAO/WAAPP Guinée confirme ainsi sa bonne santé dans et s’est vu attribué la note ‘’HS’’ (Très satisfaisant).

S’exprimant à l’issue du classement, le Coordonnateur du PPAAO Guinée, Dr. Boubacar, a indiqué que « la Guinée pays était honoré de cette reconnaissance par la Banque Mondiale (le principal Bailleur du PPAAO en Guinée) et le CORAF, (structure technique de coordination du Projet basée à Dakar).

Qunat au CORAF ses reponsables ont exprimé leur satisfaction quant à l’état de mise en œuvre du PPAAO en Guinée et recommandé aux autres pays qui l’exécutent de partager l’expérience de la Guinée afin de booster leurs résultats.

Il a été néamoins recommandé à la Guinée d’accélérer le lancement des travaux de rélaisation des centres semenciers afin de tirer davantage vers le haut son taux de décaissement. Mais au regard de la tendance actuelle, les perspectives pour l’intensification des activités en vue d’un décaissment rapide restent prometteuses.

Le PPAAO a été initié en 2008 par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La Guinée y partcipe depuis cette date. Depuis 2107, elle sous financement Additionnel.

Treize (13) États d’Afrique de l’Ouest participent au programme avec pour objectif principal, améliorer la productivité au travers de l’utilisation de technologies et innovations agricoles.

Par ailleurs, le programme est financé par les pays au moyen d’un système de prêt obtenu auprès de la Banque de la Mondiale. Le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF) assure la mise en œuvre au niveau régional.

Cellule de Communication du ministère de l’Agriculture

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.