L'info a besoin d'équilibre !

Commémoration de la journée nationale de la jeunesse : l’appel de Mouctar Diallo aux jeunes …

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE/SOCIETE by

Le 28eme anniversaire de la journée nationale de la jeunesse guinéenne a été célébré ce vendredi 30 novembre 2018 dans l’enceinte de la Blue Zone de Kaloum, sous le thème « Jeunesse et Citoyenneté ». C’était à l’initiative du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune.

Cette rencontre a été présidée par le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana. Celui-ci était accompagné de plusieurs ministres. Il s’agit des ministres de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune ; de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle ; et de l’Elevage.

Sur la conférence, Moussa Dioumessy, consultant média a mis en exergue le concept civisme. Développant le thème de la rencontre, Moussa Dioumessy a dit :

« le civisme qui devrait être l’armée de l’État n’existe pas et c’est ce que j’appelle l’incivisme d’État. Aujourd’hui nous avons besoin de construire cette armure autour de l’État, nous avons besoin aujourd’hui de faire appel aux valeurs et aux vertus de la république ».

Dans la partie discours, le ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune organisateur des présentes festivités, a rappelé l’historique de cet événement historique pour la jeunesse guinéenne.

« Instituée par la première conférence nationale de la jeunesse et des sports tenue du 25 septembre au 03 octobre 1990 à Conakry, la célébration de cette fête anniversaire de la jeunesse guinéenne, constitue au-delà de son caractère solennel, un moment privilégié pour les jeunes et leurs encadreurs de mener des actions citoyennes, de se concerter et de réfléchir sur les nombreux défis et enjeux auxquels ils sont confrontés. Mais aussi faire un plaidoyer en direction des autorités et des partenaires pour une meilleure prise en compte de leurs préoccupations ».

Poursuivant, le ministre Mouctar Diallo estime que comme dans la plupart des pays africains, en Guinée, les jeunes constituent la partie la plus importante de la population totale.

« Si l’accroissement du nombre de jeunes est source de vitalité et offre de grandes occasions de progrès, la formation et l’insertion socioéconomique ainsi que l’intégration citoyenne de cette frange de la population sont des impératifs qui s’imposent à toute la société».

Parlant de la responsabilité de cette jeunesse, Mouctar Diallo dira :

« il est donc question, en retour que vous assumiez les responsabilités qui sont les vôtres devant la nation, à travers un changement radical des mentalités qui vous amène à vous impliquer résolument dans des projets et programmes porteurs, initiés et mis en œuvre en votre faveur par les pouvoirs publics d’une part, et d’autre part, à vous engager à la préservation et au renforcement de la paix sociale, gage du développement et de prospérité pour notre cher beau pays».

Le ministre de la Jeunesse exhorte les jeunes à un sursaut patriotique, en vue d’intégrer un ensemble de valeurs citoyennes. Dont le sens de responsabilité, l’esprit civique, le sentiment national, la discipline, la tolérance, la paix, l’engagement au travail, l’amour de la patrie.

En outre, le ministre Mouctar Diallo appelle les jeunes à aimer davantage le pays par-dessus tout, et de travailler sans relâche à préserver la cohésion nationale, la paix en vue de gagner très rapidement le pari de la prospérité pour tous, sous le leadership du président Alpha Condé.

« … L’accompagnement de la jeunesse est une action transversale dont la réalisation doit être accomplie par plusieurs acteurs qu’ils soient des structures étatiques ou des institutions d’aide au développement ».

A noter que la célébration de cette journée anniversaire a connu la présence du premier ministre qui n’a pas jugé nécessaire de faire un discours. On y notait également, la présence de plusieurs représentants d’institutions internationales comme l’organisation internationale de la migration (OIM) ; de l’ONU Sida, et quelques ambassadeurs accrédités en Guinée. Notamment ceux de la France ; du Japon ; de l’Allemagne …

Mariame Sylla & Moussa Rama

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Latest from A LA UNE

Go to Top