Europe : le pacte migratoire de la discorde

in ACTUALITES/FLASH INFO/INTERNATIONAL/POLITIQUE/SOCIETE by

Le document de l’ONU, approuvé par 190 Etats, est rejeté par plusieurs pays de l’UE, dont la Hongrie et l’Autriche.

 

Le peu qui subsistait de la solidarité entre les pays de l’Union européenne à propos de la migration va bientôt voler en éclats. Cette fois, c’est un projet des Nations unies qui divise totalement les Vingt-Sept. Le pacte de l’ONU pour une migration « sûre, régulière et ordonnée » doit être approuvé – en fait, « endossé », sans cérémonie officielle de signature – par les chefs d’Etat et de gouvernement, à Marrakech, les 10 et 11 décembre.

Ce texte d’une trentaine de pages, débattu durant de nombreux mois à New York et conclu en juillet, a fait l’objet d’un accord de 190 Etats membres. Il énonce 23 objectifs très généraux censés sécuriser, faciliter et encadrer la migration, avec l’affirmation d’une nécessaire lutte contre les passeurs, la limitation des abus contre les travailleurs migrants, l’encouragement d’un discours positif sur la migration, une meilleure compréhension du phénomène grâce à des données chiffrées, etc.

Concernant les 225 millions de migrants dans le monde – et pas seulement les 25 millions de réfugiés relevant de convention de Genève –, le document vise aussi à convaincre que les bouleversements climatiques, économiques et démographiques rendent la mobilité humaine inéluctable et qu’elle peut être positive, à condition d’être encadrée.

Lire la suite sur lemonde.fr

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.