Gmail permet à des développeurs de lire vos e-mails

in FLASH INFO/HI-TECH by

Selon une enquête du « Wall Street Journal », Google donne accès aux e-mails privés de ses usagers à certains développeurs d’entreprises partenaires.

 

e contenu de vos courriels sur Gmail pourrait ne pas être aussi privé qu’il n’y paraît. Une enquête publiée par le Wall Street Journal révèle que des dizaines d’entreprises partenaires de Google ont accès aux e-mails des 1,5 milliard d’utilisateurs du service.

Plusieurs sociétés sont concernées. On peut tout d’abord trouver des entreprises comme Edison Mail, spécialisée dans la gestion des courriers électroniques. On trouve aussi Return Path, spécialiste du marketing par e-mail, qui peut scanner à des fins commerciales les courriels de plus de 2 millions de personnes s’étant inscrites à l’une de ses 163 applications partenaires.

es deux firmes ont confirmé au Wall Street Journal que certains de leurs ingénieurs ont pu consulter des milliers d’e-mails personnels dans le but de concevoir des algorithmes traitant ces données. Pour ce faire, lesdites applications demandent lors de leur installation, la permission de « lire, envoyer, écrire et gérer vos e-mails ».

Une formulation qui n’explicite pas clairement que des développeurs humains pourront y accéder. Pourtant selon le Wall Street Journal, ces pratiques seraient très répandues dans l’industrie. Mais Gmail pourrait ne pas être le seul concerné, dans la mesure où d’autres services de messagerie électronique admettent également des applications tierces.

Google s’estime dans les règles

Le géant américain estime de son côté ne pas être sorti des clous. Google affirme qu’il vérifie systématiquement l’identité et les activités des applications qui souhaitent accéder aux e-mails. Ces dernières doivent en effet pouvoir justifier les raisons pour lesquelles elles sollicitent un tel accès.

Lire aussi Données personnelles : comment reprendre le contrôle 

Par ailleurs, Google argue qu’il est simple de découvrir si des applications disposent d’une telle autorisation, et de les révoquer le cas échéant [cliquez ici]. En juin 2017, la firme de Mountain View avait déjà annoncé qu’elle arrêtait de scanner automatiquement les boîtes mails de ses utilisateurs pour leur envoyer des publicités ciblées.

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.