Gouvernement-SLECG: Toujours un point de  blocage (Ambiance parmi les enseignants)

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE/SOCIETE by

Conakry, Guinée : La tension  monte au siège du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs  de Guinée. Les enseignants fortement mobilisés au siège dudit syndicat depuis 9 heures pour certains et 7 heures  pour d’autres pour  assister la signature du protocole d’accord entre les parties, sont impatients.

Ce protocole d’accord qui devrait être signé depuis hier 7 janvier tarde toujours à l’être. L’impatience grandie et certaines voix commencent à s’élever au siège contre les responsables aux négociations.

Dans la foulée, on pouvait entendre : « On en a marre d’attendre” ou encore « on leur donne juste 15 minutes, s’ ils ne viennent pas ; on quitte les lieux”.

Sur le coup, d’autres ont tenté de calmer les amis en colère, mais rien à faire. Entendant le cri de ses pairs, le secrétaire général du Slecg est sorti de son bureau pour tenter de faire redescendre la pression.

Le « Général » Aboubacar Soumah a tout d’abord invité les enseignants en colère au calme et à la discipline avant d’annoncer qu’au niveau des négociations qui se passent dans un réceptif hôtelier dans la commune de Dixinn,  un point d’achoppement bloque  les négociations.

« Le ministre Tibou est là-bas, il y’a l’inspecteur général du travail, les membres de l’USTG et certains ministres. Il y a un point d’achoppement, je me déplace uniquement pour ça. Je viens là-bas pour qu’on puisse discuter de ce point afin que nous puissions harmoniser ce point » a dit le leader du SLECG.

A noter que le secrétaire général n’a pas signifié à la presse ce point qui semblerait bloquer toute avancée dans les négociations. C’est avec une cortège de moto des enseignants qu’Aboubacar Soumah a été accompagné à cet hôtel cinq étoiles de la capitale en fanfare quand nous mettions cette dépêche en ligne… il était 21h 15 minutes.

Moussa Rama, depuis le siège du SLECG

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.