Guinée : 3eme édition de la SENACIP, un test pour Mamadou Taran Diallo

in A LA UNE/ACTUALITES/Edito/FLASH INFO/POLITIQUE by

Prévue du 17 au 23 décembre prochains, la Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix (SENACIP) intervient à un moment où son initiateur Khalifa Gassama Diaby a quitté ses fonctions de ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté.

Du coup, cette 3 eme édition, la première pour Mamadou Taran Diallo, a forcément les allures de défi, donc de test pour le nouveau ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté.

En attendant ses réformes que Taran Diallo compte imprimer aux actions du ministère en charge de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, le nouveau ministre doit travailler dur, imaginer, innover, mobiliser, susciter l’enthousiasme et l’intérêt populaires attendus en vue des résultats mesurables. Pour y parvenir, il faudra de la stratégie, du management, de la méthode mais aussi du caractère. Taran Diallo est aussi et surtout attendu sur le chantier des coordinations régionales dont les discours sont devenus de véritables terreaux fertiles à la division, la haine, la violence … Comment vas-t-il s’y prendre ? C’est tout de même une patate chaude qui embarrasse le cœur du pouvoir central.

Quoi qu’il en soit, le nouveau ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, Mamadou Taran Diallo sera jugé par les résultats pas par le verbe ni la verve. La méthode de son prédécesseur Kalifa Gassama Diaby axée sur la dénonciation, la rhétorique avait montré ses limites au point d’en venir à la démission volontaire. Qu’en sera-t-il de son successeur, Mamadou Taran Diallo ? « Le bon maçon se reconnait au pieds du mur ». Un challenge qui suppose des moyens conséquents si l’on estime que les questions d’unité et de paix sont une priorité.

Ismaël

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.