Guinée : La Police enregistre 7 cas d’accident dont un mortel lors du réveillon

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/SOCIETE by

Conakry,  Guinée : Après les festivités de fin d’année, l’heure est au bilan des accidents routiers à Conakry et à l’intérieurs du pays.

 

Ce mercredi, l’ensemble des responsables de la sécurité routière ont dressé le tableau des accidents tant à  Conakry qu’a l’intérieur du pays. Cette année c’est une prouesse qu’a enregistrée la police routière en terme d’accidents contrairement aux années précédentes, au total 7 cas d’accident légers, dix blessés et un seul cas de morts sur toute l’étendue du territoire national.

«La nuit du 31 décembre,  nous avions enregistré au niveau de la ville de Conakry deux cas d’accidents de circulation. Il ya eu un accident avec dégâts matériels légers entre deux véhicules, à Sonfonia il y a eu un accident avec blessés et dégâts matériels importants véhicules contre moto et le motocycliste a été grièvement blessé ; il est à  l’hôpital entrain de recevoir des soins » explique le contrôleur général de Police Mamadou Camara et porte-parole du ministère de la sécurité et de la protection civile avant de dresser le bilan a l’intérieur du pays.

« A l’intérieur du pays ; il ya eu deux cas d’accident de circulation ; un à Kissidougou moto contre moto où il ya eu des accidents graves dont une fille après être transmise à l’hôpital a succombée de ses blessures. A N’Nzérékoré il ya eu un accident fortuit ; le véhicule de la protection civile dont le chauffeur a perdu le contrôle, s’est renversé lui-même. Il ya eu des blessés légers et des dégâts sur le véhicule » précise t-il.

Performances réalisées sur le terrain s’expliqueraientt par plusieurs stratégies, selon  le contrôleur général Mamadou Camara qui cite.

« La réussite dépend essentiellement de la compréhension de la population car il y a eu plusieurs séances de sensibilisation qui ont été menées dans toutes les préfectures à travers les radios rurales mais aussi de l’application correcte des consignes qui ont été dégagées dans les communications que la Direction nationale de la police a fait par rapport à  la sécurisation. Il ya aussi l’exécution correcte de ces mouvements et la présence policière qui a été très remarquée sur le terrain de 18 heures  jusqu’a 6 heure du matin. Des compagnies mobiles d’intervention et de sécurité étaient au niveau de chaque carrefous ; les agents de la sécurité routière ont érigés des barrages filtrants en vue de ralentir de véhicules qui roulent a vive allure » Fait-il savoir

Moussa Rama

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.