Guinée : Les enseignants n’ont pas les 8 millions…vers la signature d’un accord avec le gouvernement

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/POLITIQUE by

Conakry, Guinée : Après trois mois de grève, les enseignants à travers leur syndicat le SLECG, rejoindront bientôt le chemin de l’école. Ce matin, un protocole d’accord pourrait être signé avec le gouvernement.

C’est Mohamed Bangoura, responsable Communication du SLECG qui annonce la possibilité de signature d’un accord ce matin, vers 10 heures, avec le gouvernement.

“Des enseignants sont entrain de rejoindre le siège du SLECG en ce moment” affirme M. Bangoura, alors que certains de ses “camarades” ont répondu présents à leur appel de la marche pacifique. Des pneus sont brûlés sur l’Autoroute Fidel Catro.

Revenant sur le contenu de l’accord, le porte-parole du SLECG parle de tout, sauf du montant des 8 millions gnf, que ce syndicat a réclamé au gouvernement avec fermeté. Et l’entêtement autour duquel point la grève aura pris du temps.

Le contenu du protocole d’accord est à comprendre dans les premières propositions faites par le gouvernement Kassory. Il s’agit des logements sociaux, la mise en place d’un cadre de concertation pour procéder au recensement biométrique de tous les enseignants du pays. Et après ce toilettage, des bonus pourront être redistribués sur les salaires. Aussi, Bangoura évoque le dégel de salaires des enseignants grévistes et le rétablissement dans leurs droits des enseignants mutés pour faits de grève.

Pour ce syndicaliste, le ministre Tibou Kamara est celui qui a su convaincre le SLECG en adoptant une autre “manière d’approche”.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.