L'info a besoin d'équilibre !

Le ministre de la Jeunesse face aux députés : « Mon département n’a que 0,17 du budget national de développement »

in A LA UNE/ACTUALITES/ECONOMIE/FLASH INFO by

Guinée – Conakry/ C’est devant 61 députés présents sur 113 que le ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a exposé le budget sectoriel exercice 2019 de son département ce mardi 11 décembre 2018.

A l’entame, Mouctar Diallo a indiqué que son allocution s’articule autour de quatre principaux axes. Notamment la présentation de son département à travers ses missions régaliennes. La lettre de mission du premier ministre ; les défis et enjeux relatifs à la situation des jeunes en Guinée ; la stratégie et les initiatives majeures du gouvernement en faveur des jeunes et les plaidoyers en vue d’un investissement qualitatif en faveur des jeune en vue de la lutte contre la pauvreté contribuant ainsi efficacement à la capture du dividende démocratique.

Dans un discours d’une quarantaine de minutes, le Chef du département de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a indiqué que les objectifs spécifiques du ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes visent à mobiliser les jeunes autour des valeurs nationales de paix, de travail et de civisme ; d’améliorer les infrastructures socio-éducatives sur toute l’étendue du territoire national ; de favoriser la synergie et la coordination des initiatives développées en faveur des jeunes ; de renforcer les capacités institutionnelles et professionnelles d’intervention des structures et services du département et de mettre en place un mécanisme de concertation et de coordination des efforts en faveur des jeunes, entres autres.

BUDGET

Concernant le projet initial du budget 2019 soumis par le département de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes à l’appréciation du ministère du budget, il était de 206 milliards 851 millions franc guinéens.

A l’issue de la conférence budgétaire, ce budget a été arrêté de commun accord à 69 milliards 917 millions ; contre 55 milliards 328 millions en 2018, révèle Mouctar Diallo qui précise que ceci représentait une augmentation de 14 milliards 589 millions du budget 2019.

Mais finalement, des 69 milliards de francs guinéens, ce qui a été retenu :

« le projet de loi des finances accorde 37 milliards 93 millions soit une réduction de 17 milliards 325 millions par rapport au budget initial de 2018. Ce montant représente 0, 17% du budget national de développement (BND) contrairement en 2018 qui était alors de 0,26% du budget national de développement», relève le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

Alors qu’en 2018, le ministère s’appelait simplement ministère de la Jeunesse. Maintenant en plus de la Jeunesse, il y a l’Emploi des Jeunes. Ce qui donne : ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes. Normalement, le budget de ce département devait augmenter en raison de l’ajout de la dimension Emploi des Jeunes mais non, au contraire, ce budget a été diminué.

Qu’à cela ne tienne, ce budget de 2019 de 37 milliards se présente comme suit : «Traitement et salaire 13 milliards 622 millions 550 mille GNF soit 35, 85% ; biens et services 8 milliards 407 millions ; dépenses et transferts 13 milliards 181 millions ; dépenses d’investissements 2 milliards 482 millions de franc guinéens » a expliqué Mouctar Diallo.

PHASE DEBATS …
Comme on peut le constater, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a trouvé les mots justes pour justifier son souhait de voir les députés procéder à réajustement à la hausse de son budget en tenant des impératifs que le ministre Mouctar Diallo listés. Ceci, en vue de prendre en compte les préoccupations majeures des jeunes. Dans sa ligne de défense, Mouctar Diallo été inspiré de reprendre le président Alpha Condé à juste raison lorsque celui-ci déclare :

« La jeunesse est une bombe sur laquelle on est assis. Si on ne s’occupe pas d’elle, c’est elle qui va s’occuper de nous… »

Et d’ajouter qu’on ne peut prétendre vivre en paix si les jeunes ne sont pas utilement occupés.
Et quand un député lui fait la critique que les jeunes ne font rien sinon qu’à paresser autour du thé, le ministre de la Jeunesse lui rétorque que c’est une raison de plus de revoir à la hausse son budget pour les occuper.

Dans la foulée, certains députés ont critiqué ouvertement la méthode Mouctar Diallo arguant que le parlement n’était pas l’endroit idéal pour procéder à l’augmentation de son budget et que cela devait se faire à la conférence budgétaire, Mouctar Diallo a indiqué que bien il a toujours défendu la nécessité de revoir à la hausse à la conférence budgétaire, son budget mais qu’il sait aussi que les députés peuvent eux aussi peuvent réajuster si nécessaire, le budget soumis à leur approbation. Et que c’est donc à ce titre, en toute connaissance de cause, qu’il plaide auprès des députés pour augmenter le budget de son Département en vue de faire face aux nombreux défis qui interpelle la gouvernance Alpha Condé.

Moussa Rama

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Latest from A LA UNE

Go to Top