Mortalité maternelle : des anesthésistes formés à l’utilisation d’appareils de réanimation

in A LA UNE/ACTUALITES/FLASH INFO/SOCIETE by

En Guinée, le taux de mortalité maternelle est de 514 décès sur 100 mille naissances vivantes selon les données officielles. Ce chiffre encore élevé au dessus des objectifs sanitaires s’explique en partie par le manque d’anesthésistes spécialisés en séances de réanimation de femme en travail et au manque d’oxygène dans les salles d’accouchement.

Pour tenter d’inverser la tendance, la Guinée bénéficie de l’appui américain à travers l’USAID, d’une formation de 25 anesthésistes sélectionnés au compte de 18 structures sanitaires du pays. Les médecins anesthésistes sélectionnés des hôpitaux régionaux, préfectoraux et des Centre médicaux communaux viennent de suivre une orientation pratique sur l’utilisation des Machines anesthésistes performantes que les États-Unis offrent à la Guinée. Au nombre de 18, ces machines de dernière génération seront ventilées à travers le pays. Il s’agit d’équipements de haut de gamme qui ont une particularité de fonctionner même sans électricité.

Cet appui sanitaire intervient à un moment où la Guinée figure encore parmi les pays où le taux de mortalité maternelle et néonatale reste le plus élevé du continent avec 11 mamans qui décèdent chaque semaine en donnant la vie, selon l’UNFPA.

FABERTO

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.