• Abdallah-GOHA2018.jpg
  • FORCES-SOCIALES.jpg

Urgent: Le président du GOHA appelle les commerçants à “rejoindre la marche des forces sociales”

in A LA UNE/ACTUALITES/ECONOMIE/SOCIETE by

Conakry, Guinée : Le président du Groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA), Abdalla Chérif, a invité les membres de son organisation, les commerçants, à fermer les boutiques et “rejoindre la marche pacifique” programmée pour demain mardi par les Forces sociales contre la hausse du prix du litre de carburant à la pompe.

 

Chérif Abdallah vient de faire cet appel à Kipé, lors de la conférence organisée par les organisations de la société civile réunies sous la bannière des “Forces sociales”, organisatrices de la marche pacifique de ce mardi à Conakry et dans certaines villes du pays.

Pour le président du GOHA, cette augmentation unilatérale est une affaire de tous.

Demain mardi, sous le signe “la marche de la survie”, les Forces Sociales de Guinée invitent l’ensemble des citoyennes et citoyens de Guinée, les associations, les groupements, les indignés sociaux à tous les niveaux, les transporteurs, les conducteurs de taxis moto, les travailleurs des secteurs privé et public, les sérés, les grains et le secteur informel à sortir massivement.

Qui sont les Forces sociales? Selon leur déclaration n°5, “Les Forces Sociales de Guinée sont constituées de l’ensemble des Citoyennes et Citoyens Guinéens vivant ici ou ailleurs qui mènent individuellement ou collectivement le combat contre la mauvaise gouvernance et plus précisément ceux qui ont décidé depuis quelques jours de se battre pour que le prix du carburant revienne à 8.000GNF”lit-on.

“C’est donc une nouvelle dynamique nationale constituée de manière spontanée qui regroupe à la fois des Citoyens engagés et des structures (ONG, Associations, Plateformes, Mouvements, Coalitions, Opérateurs économiques, Syndicat de la presse, Artistes, Blogueurs, Organisations féminines, Sérés, leaders religieux, Organisations de jeunesse, …) relevant des d’anciennes et de n de la société civile guinéenne.”

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.