Alerte : Grande marche contre l’antisémitisme à Paris, ne ratez pas l’occasion !

Paris se prépare pour une grande marche contre l' le dimanche 12 novembre, s'étendant entre le Palais-Bourbon et le Palais du Luxembourg. Cette initiative est le fruit du travail de Yaël Braun-Pivet, présidente de l'Assemblée nationale et de Gérard Larcher, président du Sénat, suite à la recrudescence alarmante d'actes antisémites depuis le début du conflit entre Israël et Hamas.

Approche politique

De nombreux acteurs politiques se sont ralliés à cette cause, parmi lesquels le Président et . Plusieurs syndicats et représentants religieux, dont le CRIF, soutiennent également l'initiative. La marche a suscité de vives réactions parmi les partis politiques français.

  • Le Rassemblement national (RN), Eric Zemmour et Marion Maréchal ont annoncé leur participation, provoquant une réaction en chaîne chez les autres partis.
  • Renaissance sera présent, sans toutefois défiler sous la même bannière que le RN.
  • Le Parti socialiste juge la participation du RN “illégitime” mais encourage tout de même la population à rejoindre la marche.
  • Les Républicains appellent les citoyens à se dresser contre l'antisémitisme.
  • Le PCF ne participera pas à la marche parisienne et prévoit une alternative.
  • La France insoumise ne participera pas à la marche et exprime des critiques à son encontre.
Lire aussi  Évitez ces erreurs lors de votre entretien annuel au risque de saboter votre carrière !

Position des organisateurs

Face à la critique, Braun-Pivet et Larcher soulignent que le but de cette marche est de commémorer les victimes et les otages, non de soutenir le gouvernement israélien. Tous deux mèneront la marche sans discours ni prise de parole, dans l'esprit d'une marche citoyenne. Une banderole unique flottera à la tête de la procession, portant le message ‘Pour la République, contre l'antisémitisme'.

Participation d’anciens présidents

Des figures marquantes de la politique française seront également présentes, comme l'ancien Président François Hollande. La participation du Président actuel, Emmanuel Macron, reste quant à elle incertaine.

4/5 - (20 votes)

Laisser un commentaire

Partages