Attention ! Les frais de succession pourraient vous coûter cher

Si vous êtes Français et que vous héritez, sachez que vous devrez payer des frais de succession. Mais n'ayez crainte : la grande majorité des successions sont exonérées de frais.

Frais de succession : la réalité des chiffres

En effet, 87% des successions en France concernent des montants de moins de 100 000€, plafond en dessous duquel les frais de succession ne s'appliquent pas. L'héritage moyen est même bien en dessous de ce seuil : 65% des successions concernent des montants inférieurs à 30 000€.

Une échéance de six mois pour s’acquitter des frais de succession

Les héritiers disposent de six mois pour s'acquitter de ces frais. Pour les personnes ne disposant pas immédiatement de la somme nécessaire, des possibilités de paiement fractionné ou différé sont offertes. À noter que le taux d'intérêt pour ces modes de paiement augmentera, passant de 1,7% à 2,2% en . Ainsi, pour un héritage de 300 000€, les frais s'élèveront à 19 594,94€ en 2024, contre 19 276,54€ en 2023.

Lire aussi  Factures en hausse : Augmentation de salaire en 2024, bonne ou mauvaise nouvelle ?

Cette n'est pas due à une décision gouvernementale, mais à une augmentation mécanique du taux effectif moyen des prêts immobiliers.

Le Parlement se penche sur la question des frais de succession

Un débat est prévu prochainement au Parlement sur le sujet des frais de succession. L'objectif ? Encadrer les frais bancaires après décès. Une annonce a d'ailleurs déjà été faite dans cette perspective : les frais pour transferts d' provenant de comptes de mineurs décédés ou de personnes disposant de moins de 5000€ seront supprimés.

4.6/5 - (10 votes)

Laisser un commentaire

Partages