Conflit à Gaza : Les hôpitaux dans une situation critique !

L'escalade du conflit dans la bande de Gaza met les hôpitaux de la région dans une situation dramatique. Entre attaques, hôpitaux hors service et réunions d'urgence, l'actualité est marquée par une situation complexe.

Hôpitaux de Gaza en danger

Des chars israéliens ont été aperçus à proximité de l'hôpital Al-Qods dans la bande de Gaza. Selon le Croissant-Rouge palestinien, l'hôpital a essuyé des “tirs directs”. Le , au pouvoir à Gaza, affirme pour sa part que l'hôpital Al-Shifa a subi une de l'armée israélienne qui a fait 13 morts parmi les Palestiniens. Cette information est démentie par l'armée israélienne qui déclare qu'un projectile manqué, lancé par des groupes terroristes, est à l'origine de l'incident.

État des hôpitaux suite au conflit

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé exprime son inquiétude quant à l'état des hôpitaux de la bande de Gaza. Il déclare que la moitié des 36 hôpitaux dans la bande de Gaza ne sont plus en état de fonctionner, suite à plus de 250 attaques ayant ciblé les structures médicales à Gaza et en Cisjordanie. Le Comité international de la Croix-Rouge demande l'arrêt de cette destruction des hôpitaux à Gaza.

Lire aussi  Des milliers de victimes en Palestine : la vérité choquante qui fait froid dans le dos

Réactions internationales et initiatives pour la paix

La situation de Gaza est au centre des discussions lors d'un sommet de l'Organisation de la coopération islamique à Riyad. Le président iranien, Ebrahim Raïssi, en visite en Arabie saoudite pour ce sommet, appelle à l'unité des pays islamiques et pointe du doigt les États-Unis qu'il accuse de soutenir la guerre à Gaza.

De son côté, le Président français, Emmanuel Macron, interpelle , exhortant le pays à cesser les bombardements sur les civils à Gaza. Il annonce par ailleurs que la France quintuple son aide humanitaire pour venir en aide aux civils de Gaza.

Une situation tendue

Face à cette situation, Israël instaure des pauses humanitaires quotidiennes de quatre heures dans la bande de Gaza. La proposition d'un cessez-le-feu est cependant rejetée par le Premier ministre israélien, qui assure par ailleurs qu'Israël ne cherche pas à occuper Gaza. Pendant ce temps, le Hezbollah libanais annonce que sept de ses combattants ont perdu la vie lors de frappes israéliennes.

4.4/5 - (33 votes)

Laisser un commentaire

Partages