Alerte à Paris : une vague d’antisémitisme secoue la ville lumière

et sa proche banlieue ont été le théâtre d'une découverte inquiétante : des tags antisémites, sous forme d'étoiles de David bleues, ont été repérés sur les façades d'immeubles. Ces tags ont surtout été observés dans le 14e arrondissement entre le 29 et le 30 octobre.

Des enquêtes en cours

Les enquêteurs, après arrestation d'un couple de Moldaves surpris en train de réaliser ces tags, cherchent à déterminer si la chercherait à déstabiliser la . Le couple arrêté a affirmé avoir été rétribué à hauteur de 50 euros chacun pour leur action depuis la Russie. En raison de leur situation irrégulière sur le territoire français, ils ont été placés en rétention.

Un autre couple a également été identifié grâce aux caméras de surveillance. Ils ont cependant réussi à quitter le pays avant que leur arrestation ne soit possible.

Lire aussi  8 Mars 2024 : la France bouleversée par un soulèvement pour l'égalité des sexes !

Un commanditaire présumé

Anatoli Prizenko, un homme d'affaires d'origine moldave âgé d'une cinquantaine d'années, serait à l'origine de ces commandes de tags. Membre d'un mouvement indépendantiste pro-russe orienté vers une union douanière eurasiatique, son rôle dans cette affaire a été fermement condamné par le ministère français des Affaires étrangères.

Un contexte déjà tendu

La situation est d'autant plus préoccupante que ces tags évoquent le marquage des commerces et maisons juives par les nazis durant les années 1930. Cette affaire soulève en outre la peur d'une extension du conflit qui oppose Israël au Hamas sur le sol français. En effet, on observe une hausse des actes antisémites en France depuis le début de la guerre.

Des réactions politiques

Des élus locaux ont condamné ces “actes ignobles”. La maire d'Aubervilliers et la ville de Saint-Ouen-sur-Seine ont de leur côté appelé à des sanctions sévères à l'encontre des auteurs de ces dégradations.

La position de l’Union des étudiants juifs de France

L'Union des étudiants juifs de France a dénoncé une tentative de “terroriser les Français juifs” en reprenant les “méthodes des années 30” et demande que les responsables soient “rapidement trouvés et sévèrement punis”.

4.4/5 - (16 votes)

Laisser un commentaire

Partages