Échapper à la précarité énergétique : l’astuce qui va changer la vie à un million de Français

Face au froid de l'automne et de l'hiver, le chauffage devient inévitable. Cette nécessité coïncide avec une montée des prix de l'énergie, mettant en difficulté de nombreux foyers.

En , la est une réalité pour environ 500 000 personnes. Chaque année, la même question taraude : faut-il braver le froid ou consacrer une part non négligeable de ses revenus au chauffage ? Les chiffres parlent d'eux-mêmes, avec pas moins de 863 000 procédures engagées pour impayés de factures d'énergie en 2022.

Lueur d’espoir pour un million de Français

Pour autant, une bonne nouvelle est à prévoir pour un million de Français à partir de 2024. En effet, le coût du chauffage devrait diminuer grâce à l'intervention de l'État qui prendra en charge une partie de la facture.

Lire aussi  Scandale à Romans-sur-Isère : quand l'extrême droite s'impose par la violence

Chèque énergie : des utilisations élargies

Parmi les dispositifs d'aide au paiement des factures d'énergie, le chèque énergie occupe une place importante. Jusqu'à présent, les bénéficiaires de ce chèque pouvaient uniquement l'utiliser pour régler leur facture d', notamment dans les HLM.

Des changements sont à prévoir en 2024. Les bénéficiaires du chèque énergie auront alors le choix : payer leur facture d'électricité ou leurs charges de chauffage. Attention toutefois, le chèque énergie n'étant pas divisible, il faudra opter pour l'un ou l'autre usage.

Montant du chèque énergie

En 2023, le montant moyen du chèque énergie était de 150 euros, une somme qui varie en fonction de la composition du foyer. Pour l'heure, le dispositif est programmé pour être reconduit en 2024, même si aucune revalorisation n'a pour l'instant été annoncée.

4.7/5 - (35 votes)

Laisser un commentaire

Partages