La France insoumise face à une révolte interne choquante !

Un vent de révolte souffle au sein de La insoumise (LFI). Des militants insoumis et la députée Raquel Garrido ont décidé de faire entendre leur voix.

Une lettre pour “rebâtir” La France insoumise

C'est par le biais d'un courrier adressé à la direction que ces derniers ont choisi d'exprimer leur mécontentement. Leur souhait ? “Rebâtir” La France insoumise, avec une demande claire : plus de démocratie interne.

Débat organisé à Gagny

La parole s'est également libérée à Gagny, où une soixantaine à quatre-vingt militants ont organisé un débat. Ce rassemblement fait suite à l'échec de discussions internes.

Manque de démocratie dénoncé

Le manque de démocratie au sein de la LFI est le principal reproche formulé par les militants. Ils déplorent une concentration du pouvoir entre les mains de quelques personnes non mandatées, et qualifient les “mécanismes autocratiques et verticaux” de La France insoumise.

Lire aussi  Les agriculteurs en colère : un siège de Paris inédit peut-il se produire ?

Solution proposée

Pour remédier à cette situation, une proposition est mise sur la table : l'instauration d'une “assemblée constituante” au sein du parti. Cette instance serait alors chargée de “choisir” ou “révoquer si nécessaire” les représentants de la LFI.

Le soutien de Raquel Garrido

Le vent de fronde est également soutenu par la députée Raquel Garrido sur les réseaux sociaux. Une figure de poids qui pourrait aider à faire bouger les lignes.

Une fronde relativisée par la direction

Face à ce remous interne, le coordinateur de La France insoumise, Manuel Bompard, tente de relativiser. Selon lui, “certaines personnes ne sont plus militants chez LFI” et “sont ultra-minoritaires”. Une manière de minimiser l'ampleur de la fronde.

4/5 - (28 votes)

Laisser un commentaire

Partages