Titres-restaurants 2024: les employeurs seront-ils plus généreux ?

En , les employeurs pourraient potentiellement accroître leur contribution aux titres-restaurants sans subir une augmentation substantielle des coûts. Un rendu possible grâce à une révision du sans charges pour chaque titre, qui est passé de 6,91€ à 7,18€ dès le premier janvier.

Coût de l’augmentation pour l’employeur

La hausse de 27 centimes représentée par ce nouveau plafond se traduit, pour l'employeur, par un coût supplémentaire de 5,40€ par mois et par salarié sur une base de 20 titres-restaurants. Ce qui équivaut à moins de 65€ par an pour chaque salarié. Une augmentation plutôt modérée si la contribution de l'employeur ne dépasse pas le plafond fixé.

Répartition du coût du titre-restaurant

Il faut rappeler que le financement du titre-restaurant par l'employeur est plafonné entre 50 et 60% du total. Le solde restant est quant à lui pris en charge par le salarié lui-même.

Lire aussi  Attention voyageurs ! Hausse des tarifs SNCF sur vos billets et menus

Impact de l’augmentation pour l’employé

Il est à noter que selon l'augmentation décidée par l'employeur, le salarié pourrait être amené à augmenter sa propre contribution. Pour illustrer ce fait, prenons l'exemple d'un titre-restaurant de 8€, partagé équitablement entre l'employé et l'employeur. Si ce montant devait être porté à 10€, deux scénarios seraient alors possibles : soit l'employé et l'employeur augmentent leur contribution de 1€ chacun, soit l'employeur prendrait à sa charge la totalité de l'augmentation.

Augmentation envisageable

Certaines augmentations, plus raisonnables et avoisinant les 50 centimes, semblent plus réalisables pour les employeurs et les salariés.

5/5 - (27 votes)

Laisser un commentaire

Partages