“Attention patron : Voici ce que la loi vous obligera à faire pour vos employés !”

L'obligation légale des employeurs envers leurs employés est un sujet méconnu mais crucial. Loin de se limiter à un simple de salaire, elle encadre différents éléments dont le respect du temps de et l'évaluation de la charge de travail. Allons plus loin dans ces détails.

Le respect du temps de travail légal

En France, la durée légale de travail est fixée à 35 heures par semaine. Bien sûr, certaines professions sont amenées à travailler plus, mais des compensations sont prévues. Elles peuvent prendre la forme d'une rémunération supplémentaire ou de jours de repos.

L’évaluation de la charge de travail

Autre point, la n'impose pas de quantité de travail à effectuer dans un laps de temps donné. L'employeur doit simplement s'assurer que ce qui est demandé est “raisonnable”. Cette notion floue est précisée lors de l'entretien annuel où l'employeur doit interroger l'employé sur sa charge de travail.

Lire aussi  "Gabriel Attal Premier ministre : le nouvel ordre gouvernemental qui choque la France!"

L’importance de l’entretien annuel

L'entretien annuel permet donc une adaptation de la charge de travail à la vie personnelle de l'employé. Réduire un emploi du temps surchargé ou augmenter un rythme de travail trop lent, l'employeur a l'obligation d'assurer un équilibre. En négligeant cette étape, il ne respecte pas son obligation de sécurité et de protection de la santé physique et mentale des travailleurs.

Un exemple marquant : le cas de la Cour de cassation

En mi-avril, une entreprise a été condamnée par la Cour de cassation pour avoir manqué à ses obligations. Un ancien employé, licencié, l'a poursuivi car sa charge de travail n'avait pas été évaluée lors de l'entretien annuel. Résultat : l'entreprise a dû verser 3 000€ à son ex-employé pour ne pas avoir respecté la législation.

4.2/5 - (18 votes)

Laisser un commentaire

Partages