Découvrez pourquoi la situation à Gaza atteint un point de non-retour

La monte à Gaza où la situation devient de plus en plus critique face aux tirs provenant et se dirigeant vers le Liban.

Évolution de la situation à Gaza

Israël a intensifié ses opérations terrestres en étendant son influence jusqu'à Khan Younès, situé au sud de la bande de Gaza. Parallèlement, l'armée israélienne a mis en place un encerclement stratégique autour de la résidence de Yahya Sinouar, un leader reconnu du Hamas. Les affrontements entre Israël et le Hamas ont repris, marquant une escalade dans l'intensité de la violence post-trêve.

Rôle de la communauté internationale

Face à cette situation, l'ONU a fait appel à l'article 99 de sa Charte dans une tentative de sensibiliser la communauté internationale à la situation à Gaza. De son côté, la Maison-Blanche a indiqué qu'aucun nouvel accord n'est prévu concernant une pause humanitaire. Le président américain, Joe Biden, a tout de même souligné l'importance de la protection des civils lors d'une conversation avec le Premier ministre israélien.

Lire aussi  Danger ! 65% de nos écoles à l'arrêt dès demain, savoir pourquoi

Situation humanitaire préoccupante

Le conflit affecte gravement l'approvisionnement en aide humanitaire. Selon l'ONU, l'assistance arrive avec beaucoup de difficulté à Khan Younès. Israël a démenti les discussions concernant l'ouverture d'un second couloir humanitaire. Initialement, le poste de contrôle de Kerem Shalom était censé devenir un second point d'accès pour l'aide humanitaire, mais cette proposition a été rejetée par Israël. Dans ce contexte, les États-Unis ont mis en place des sanctions à l'encontre des colons israéliens et ont débloqué une aide supplémentaire pour Gaza.

Préoccupations et conséquences

Le Premier ministre israélien a émis un avertissement au Hezbollah suite à la mort d'un civil à la frontière libanaise. Par ailleurs, le bilan des décès à Gaza atteint désormais 17 177, d'après le ministère de la Santé palestinien. Israël et le Hamas se rejettent mutuellement la responsabilité de l'échec de la trêve humanitaire.

Victimes françaises et otages

Emmanuel a annoncé qu'un hommage serait rendu aux françaises de l'attaque du Hamas. En parallèle, pendant la semaine de trêve, 105 otages ont été libérés par le Hamas, cependant, 138 personnes restent toujours en captivité.

4.1/5 - (25 votes)

Laisser un commentaire

Partages