Retraite : les règles ont changé, êtes-vous prêt ?

Découvrez comment les critères de validation des trimestres pour la ont évolué cette année. La somme à percevoir a augmenté, impactant notamment les travailleurs à temps partiel ou ceux ayant des emplois ponctuels.

Quels sont les critères pour valider un trimestre de retraite ?

La validation des trimestres pour la retraite ne se base pas sur le nombre de jours travaillés mais sur la rémunération perçue. Il est nécessaire de valider 172 trimestres pour pouvoir prétendre à une pension de retraite.

Quels sont les changements depuis le 1er janvier 2024 ?

Depuis le début de l'année , le seuil de rémunération pour valider un trimestre a considérablement augmenté. Il est désormais nécessaire de gagner un minimum de 1120 euros nets, soit 1747,50€ bruts, pour valider un trimestre. Dans le cas où vous souhaiteriez valider les quatre trimestres de l'année, votre rémunération annuelle devra se monter à 5270 euros nets, soit 6990€ bruts.

Lire aussi  Résistant arménien au Panthéon : pourquoi c'est une mauvaise nouvelle?

Quelle est la différence par rapport à 2023 ?

Une hausse de 180 euros nets par an est à noter par rapport à . Cette augmentation correspond à l'évolution du niveau du Smic. Rassurez-vous, les trimestres validés lors des années précédentes restent acquis.

Quelles sont les conséquences pour les travailleurs à temps partiel et les intérimaires ?

Ces nouvelles dispositions affectent principalement les travailleurs occupant des emplois ponctuels. En effet, les intérimaires ou les étudiants travaillant à temps partiel devront travailler plus ou demander une augmentation de salaire pour continuer de valider leurs trimestres selon la rémunération perçue.

4.7/5 - (35 votes)

Laisser un commentaire

Partages